Nouveau numéro de Panorama : alléger la charge des maladies non transmissibles en Europe

WHO

Le nouveau numéro de Public Health Panorama (Panorama de la santé publique) est consacré à la question des maladies non transmissibles, un sujet particulièrement d’actualité, et aux progrès réalisés par la Région européenne de l’OMS en vue de les combattre.

Les articles couvrent des sujets divers sur le plan géographique et thématique, allant d’une analyse de la consommation de tabac en Fédération de Russie et de la lutte contre la propagation des maladies non transmissibles en Allemagne, à la prévention des troubles musculo-squelettiques en Angleterre et à l’amélioration du suivi de l’application de la politique en matière d’alcool en Estonie.

Parmi les autres sujets abordés dans ce numéro, on mentionnera les excellents résultats obtenus en matière de politiques de lutte antitabac dans la Région européenne, inspirées de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac ; les progrès accomplis par le Portugal dans la réalisation des cibles des objectifs de développement durable (ODD) liées aux maladies non transmissibles ; les mesures prises par l’industrie de l’alcool pour réduire la consommation nocive d’alcool dans la Région ; les obstacles à la prévention de l’obésité chez les enfants dans 12 États membres de l’Union européenne et les capacités dans ce domaine ; et un rapport de situation sur les activités visant à honorer les toutes premières échéances fixées par les Nations Unies en matière de surveillance des maladies non transmissibles dans la Région.

Outre des articles et des rapports, ce numéro comprend également un entretien approfondi avec le docteur Veronika Skvortsova, ministre de la Santé de la Fédération de Russie. La ministre présente non seulement un aperçu important de la situation actuelle en Fédération de Russie en ce qui concerne les maladies non transmissibles, mais décrit aussi le rôle que joue actuellement son pays en vue de répondre aux priorités mondiales dans ce domaine, en sa qualité d’acteur et de donateur de premier plan. « Les maladies non transmissibles sont la première cause de mortalité en Fédération de Russie et dans le monde. Ce n’est donc pas un hasard si la lutte contre ces maladies constitue l’une des principales priorités du gouvernement dans sa politique étrangère et sa politique intérieure », a souligné le docteur Skvortsova.

Les maladies non transmissibles sont actuellement responsables de la grande majorité des décès et des handicaps dans la Région européenne. La Région joue depuis longtemps un rôle de chef de file dans la lutte contre ces maladies, et elle est actuellement la seule Région en bonne voie d’atteindre la cible 3.4 des ODD : « D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être ». Cependant, bien que les taux de réussite obtenus dans la réduction de la charge des maladies non transmissibles dans la Région aient suscité un optimisme prudent, les progrès sont inégaux dans et entre les pays, ainsi qu’entre les groupes à risque.

La réduction de la charge des maladies non transmissibles constitue l’une des principales priorités de la Région, comme en témoignent les cibles fixées dans Santé 2020, dans les ODD liés à la santé ainsi que dans le Treizième Programme général de travail de l’OMS pour 2019-2023, avec son objectif ambitieux du « triple milliard » (1 milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle, 1 milliard de personnes supplémentaires mieux protégées face aux situations d’urgence sanitaire et 1 milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d’un meilleur état de santé et de plus de bien-être). Le Bureau européen de l’OMS pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles a été établi récemment à Moscou grâce à une généreuse contribution volontaire de la Fédération de Russie. Il doit constituer une puissance majeure et innovatrice contre les maladies non transmissibles.

Les maladies non transmissibles, une priorité mondiale

La lutte contre les maladies non transmissibles constitue une priorité pour les responsables politiques du monde entier. Deux importantes réunions de gouvernance seront d’ailleurs organisées à ce sujet en septembre 2018. La soixante-huitième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe, organisée à Rome (Italie), abordera les questions de la santé et du bien-être de l’homme dans la Région, de la prévention et de la maîtrise des maladies non transmissibles, de l’activité physique, et du renforcement de l’application de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. La Troisième Réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles qui se tiendra à New York (États-Unis) le 27 septembre, constitue un autre événement important à cet égard. Des hauts responsables nationaux et internationaux se réuniront à cette occasion pour réaliser une évaluation complète des progrès accomplis aux niveaux mondial et national dans le but d’éviter la mortalité prématurée imputable aux maladies non transmissibles.