Assemblée mondiale de la santé, 4e journée : soutien à la réforme de l'OMS

WHO/Pierre Albouy

Lors de la quatrième journée de l'Assemblée mondiale de la santé, les États membres ont examiné un train de propositions de réforme dans trois domaines : programmes et définition des priorités, gouvernance et gestion. Les délégués ont affirmé de nouveau leur soutien au programme du directeur général, en rappelant la nécessité d'entreprendre des réformes globales et, pour l'OMS, de faire preuve de davantage d'efficacité dans sa mission normative et dans l'aide technique qu'elle dispense. La responsabilisation et la transparence doivent être aussi améliorées. Ils ont plaidé en faveur d'une priorité accrue accordée aux résultats et au renforcement de la gouvernance, et accueillent favorablement les propositions visant à améliorer le suivi des activités de l'OMS.

En ce qui concerne les programmes et la définition des priorités, les délégués ont examiné un projet d'ébauche du douzième Programme général de travail pour la période 2014-2019. Ce projet a été préparé à la suite d'une réunion organisée en février 2012 avec les États membres sur les programmes et la définition des priorités. À cette occasion, les participants ont convenu de catégories d'activités ainsi que des critères pour définir les priorités dans chacune d'elles.

Les pays ont massivement approuvé les cinq catégories ainsi proposées, à savoir les maladies transmissibles, les maladies non transmissibles, la santé à toutes les étapes de la vie, les systèmes de santé, et la préparation, la surveillance et l'intervention. Tous les délégués ont insisté sur le fait que l'OMS devait accorder davantage d'attention aux déterminants sociaux, économiques et environnementaux de la santé. Cependant, ils ont largement débattu la question de savoir si la thématique des déterminants devait constituer une priorité pour l'ensemble des cinq catégories, être incorporée dans l'une d'elles, ou carrément devenir une sixième catégorie distincte. Les délégués ont finalement conclu qu'il ne fallait pas ajouter une catégorie supplémentaire. Il fallait en fait modifier le projet de décision afin de demander au secrétariat d'expliquer comment la priorité sera accordée aux déterminants de la santé dans le prochain projet de Programme général de travail qui, d'ailleurs, sera examiné lors des réunions des comités régionaux de l'OMS organisées cette année.

Les maladies non transmissibles

Les pays ont adopté la décision relative aux maladies non transmissibles, telle que proposée par la commission A dans son intégralité. Un grand nombre d'États membres ont exprimé leur soutien à la rédaction d'un projet de plan d'application sur la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant.

La recherche-développement

Suite aux débats engagés la veille, les discussions se sont poursuivies sur la manière de valoriser les résultats du rapport du Groupe de travail consultatif d’experts sur le financement et la coordination de la recherche-développement.