Dernière journée de l’Assemblée mondiale de la santé : points saillants pour la Région européenne

L'Assemblée mondiale de la santé s'est clôturée le 26 mai 2015. Trois nouvelles résolutions ont été approuvées en ce dernier jour sur la pollution de l'air, l'épilepsie et les prochaines étapes à suivre pour établir la version finale du cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques.

  • Lors des discussions engagées sur un rapport de situation relatif à la promotion de la santé à toutes les étapes de la vie, l'Islande s'est exprimée au nom des pays nordiques, priant instamment l'OMS d'intensifier son travail sur les déterminants sociaux et l'équité en santé. Le Royaume-Uni a évoqué le travail accompli par l'OMS/Europe afin d'agir sur les déterminants sociaux, notamment l'Étude du professeur Marmot sur les déterminants sociaux de la santé et la fracture sanitaire, et les activités menées sur le financement durable de la santé. 
  • Se référant aux points de l'ordre du jour consacrés aux maladies non transmissibles (santé mentale, troubles du spectre autistique et déficience auditive incapacitante), l'Islande s'est félicitée de l'ensemble des indicateurs élaborés, mais a demandé que l'accent soit davantage mis sur la collecte des données. 
  • L'Azerbaïdjan a expliqué comment le pays mettait en œuvre une stratégie et un plan nationaux sur la santé mentale, en s'attelant à réduire la stigmatisation et à adopter de nouveaux protocoles au niveau des soins primaires. Remerciant l'OMS pour son aide à cet égard, l'Azerbaïdjan a indiqué que son approche était multisectorielle, et qu'une attention particulière était accordée aux enfants ayant des besoins spéciaux.
  • En ce qui concerne la déficience auditive, la Fédération de Russie a expliqué qu'un dépistage auditif était réalisé chez les nouveau-nés, et le Royaume-Uni a fait observer que la stratégie était conforme à son plan national.