La santé est un droit humain

WHO Representative to the EU reads article 25 of the Universal Declaration on Human Rights

UNRIC

L’année 1948 a été marquée par la création de l’OMS, ainsi que par l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’Assemblée générale des Nations Unies. Le 10 décembre, Journée des droits de l’homme, la communauté internationale célèbre le 70e anniversaire de cette déclaration fondamentale qui sous-tend l’action de l’OMS à bien des égards.

La Constitution de l’OMS stipule que « la possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale ». Elle définit ensuite la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social », et explique que les gouvernements ont la responsabilité de la santé de leurs peuples, et « [qu’]ils ne peuvent y faire face qu’en prenant les mesures sanitaires et sociales appropriées ». Ce texte a d’ailleurs inspiré celui de la Déclaration universelle consacré aux droits humains à la santé.

Le concept de « santé pour tous » en tant que droit humain a guidé l’action de l’OMS au cours de ces 70 dernières années. L’Organisation œuvre dans de nombreux secteurs, du niveau local au niveau mondial, afin de promouvoir le droit de chacun à la santé : formulation de plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau en collaboration avec les communautés locales, évaluation de la qualité des soins en institution pour les personnes atteintes de déficiences intellectuelles, élaboration de lignes directrices relatives à la qualité de l’air, garantie de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins, promotion de l’accès au traitement du VIH, soutien à la réforme des systèmes de santé centrés sur la personne, renforcement des capacités de lutte contre les menaces sanitaires, développement de la capacité du secteur de la santé à faire face à la violence à l’égard des femmes, application d’un cadre juridique solide pour mettre fin au tabagisme, renforcement de la prestation de services de santé sexuelle et reproductive, etc.

S’exprimant à l’occasion de la Journée mondiale de la santé organisée cette année, la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le docteur Zsuzsanna Jakab, a déclaré : « la couverture sanitaire universelle est un concept simple : il signifie que tout le monde peut utiliser des services de santé de qualité, où et quand il ou elle en a besoin, sans subir de difficultés financières. C’est un droit humain fondamental, une vision que l’OMS réalise en partenariat avec les États membres depuis sa création il y a 70 ans ».

L’OMS se joint aux agences des Nations Unies à Bruxelles pour défendre les droits de l’homme

Le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme a été particulièrement marqué à Bruxelles (Belgique) par l’inauguration de l’exposition « Univers de lumière », une installation artistique représentant les valeurs communes de solidarité et de responsabilité partagée. L’OMS, d’autres agences des Nations Unies et les partenaires de l’Union européenne (UE) se sont réunis fin octobre afin d’inaugurer officiellement cette œuvre créée en 2015 par l’artiste espagnol Cristóbal Gabarrón. L’installation était exposée au Rond-Point Schuman, au cœur du quartier européen de Bruxelles.

Cet événement a été suivi par la première Semaine des droits de l’homme du Parlement européen, qui s’est tenue du 19 au 23 novembre. Un stand interactif des Nations Unies a été mis en place afin de diffuser des informations sur les droits de l’homme et les objectifs de développement durable. Il a permis aux membres du Parlement ainsi qu’aux responsables des Nations Unies et de l’UE de répondre à la question « Que signifient les droits de l’homme pour vous ? » et de signer un mur de graffiti sur les droits de l’homme.

Dans le cadre des célébrations de cet anniversaire, les agences des Nations Unies présentes à Bruxelles ont décidé de s’unir afin de marquer le compte à rebours de la Journée des droits de l’homme en demandant à un représentant ou à un employé des Nations Unies de lire un article de la Déclaration universelle des droits de l’homme chaque jour et ce, pendant les 30 jours précédant le 10 décembre. Le docteur Leen Meulenbergs, représentante de l’OMS auprès de l’UE, a lu l’article 25, qui reconnaît le droit à la santé.

Ces lectures témoignent clairement de l’engagement pris par l’ensemble de la famille des Nations Unies en faveur de la défense des droits de l’homme, en Europe et ailleurs. Des vidéos de la lecture des différents articles peuvent être visionnées sur la page Facebook du Bureau régional pour l’Europe du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.
Links