Visite officielle de la directrice régionale en Pologne

Le 7 février 2011, Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a rencontré le docteur Ewa Kopacz, ministre polonaise de la Santé, et le docteur Adam Fronczak, sous-secrétaire d’État. Cette visite officielle a été organisée en vue d’évoquer les travaux de l’OMS avec le ministère et le soutien à la présidence polonaise de l’Union européenne, de juillet à décembre 2011.

Sur le plan de la santé, la présidence polonaise aura pour thème « Combler le fossé en Europe ». Elle mettra particulièrement l’accent sur l’évolution des maladies du cerveau, dont la maladie d’Alzheimer, et sur la prévention, le diagnostic rapide et le traitement des maladies infantiles.

Félicitant le ministère de la Santé pour ces priorités, Mme Jakab a expliqué : « En matière de santé, il est capital de combler le fossé existant entre les pays et à l’intérieur de chaque pays de l’Union européenne. Il est très clair que nous devons investir dans la santé des enfants et nous attaquer aux déterminants sociaux de la santé en Europe. Nous avons négligé la santé publique trop longtemps, et je suis ravie que la présidence polonaise la fasse figurer en bonne place à l’ordre du jour. »

L’OMS/Europe entreprend actuellement des travaux d’envergure dans ces domaines, et travaillera en étroite collaboration avec la Pologne. Le docteur Kopacz a remercié Mme Jakab pour le soutien de l’OMS, et l’a invitée à participer à une réunion informelle de ministres à Sopot (Pologne) au début du mois de juillet.

Les travaux actuels de l’OMS/Europe avec le ministère polonais de la Santé s’articulent autour de trois axes :

  • le renforcement du système de santé, y compris le financement du système de santé, la prescription et l’utilisation de médicaments d’un bon rapport coût/efficacité, et la fonction de direction (stewardship) ;
  • la surveillance, la prévention et la gestion des grandes maladies non transmissibles et des traumatismes, l’accent étant mis sur des styles de vie sains, notamment la gestion et le suivi des politiques relatives aux maladies non transmissibles, l’intensification de la promotion de la santé sur le lieu de travail et les capacités nationales de lutte contre le tabagisme ;
  • la prévention des risques en matière d’hygiène de l’environnement, centrée sur le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre du Plan d’action national pour l’environnement et la santé des enfants.