La directrice régionale de l’OMS pour l’Europe met en lumière les principaux aspects de la santé pour la réalisation des ODD lors du premier Forum régional sur le développement durable

UNECE

Le premier Forum régional sur le développement durable pour la région de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-ONU) a eu lieu à Genève le 25 avril 2017. Cette réunion a été organisée afin de procéder au suivi de la mise en œuvre du Programme 2030 et de ses objectifs de développement durable (ODD) dans la région, et d’évaluer les progrès accomplis à cet égard. Les résultats de ce Forum, qui se réunira sur une base annuelle, constitueront la contribution de la région de la CEE-ONU au Forum politique de haut niveau (FPHN), qui supervise les processus de suivi et d’évaluation au niveau mondial.

Lors du débat d’orientation, les participants ont dressé un bilan des avancées réalisées par la région deux ans après l’adoption des ODD, et examiné le moyen d’accélérer la prise de mesures afin de parvenir à la prospérité et au bien-être de tous. À la lumière du thème général adopté par le FPHN pour 2017, « Éradiquer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation », le Forum s’est concentré sur des sujets clés qui sont pertinents pour tous les pays de la région de la CEE-ONU : la prospérité, la santé et le bien-être, ainsi que la question de genre, conformément aux ODD 1 (pauvreté), 2 ( faim et malnutrition), 3 (santé et bien-être), 5 (égalité entre les sexes et autonomisation des femmes) et 9 (infrastructure, industrialisation et innovation).

La santé et le bien-être, au centre du développement durable

S’exprimant lors d’une table ronde organisée durant la séance d’orientation, le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a expliqué que la santé et le bien-être sont au centre du développement durable non seulement parce qu’ils constituent un objectif en soi, mais aussi parce qu’ils contribuent aux autres objectifs tout en bénéficiant. En outre, elle a fait remarquer que Santé 2020, le cadre politique de l’OMS pour la santé et le bien-être dans la Région européenne de l’OMS, s’aligne parfaitement sur le Programme 2030 et permet de réaliser les l’ODD.

Six domaines clés d’action future

Le docteur Jakab a présenté les défis et les problèmes nécessitant une intervention urgente dans la Région, en mettant en évidence six domaines d’action sociétale conjointe en vue d’améliorer davantage la santé et le bien-être et d’atteindre les ODD.

  • Agir sur les déterminants de la santé. Il s’agit là d’une intervention de prime importance pour réduire l’incidence des maladies découlant de l’exposition à l’environnement, du changement climatique et des systèmes alimentaires ; s’attaquer aux facteurs de risque des maladies transmissibles et non transmissibles, ainsi que de la résistance aux antimicrobiens ; et renforcer la protection sociale.
  • Donner la priorité aux jeunes, sans oublier les autres groupes d’âge, afin de ne laisser personne de côté. Ces efforts peuvent être renforcés par la prise de mesures intersectorielles en vue de réaliser d’autres objectifs (par exemple, l’ODD 5 sur l’égalité entre les sexes et l’ODD 10 sur la réduction des inégalités dans et entre les pays).
  • Instaurer des environnements sains et des communautés en bonne santé, où les gens vivent, mangent, travaillent, jouent et vieillissent. La participation de nouveaux alliés, comme les municipalités et les maires, aidera à bâtir des communautés en meilleure santé.
  • Renforcer les systèmes de santé afin de parvenir à la couverture sanitaire universelle. Il s’agit de renforcer la prestation des services de santé, le financement de la santé et les capacités des personnels de santé, et de veiller à ce que les systèmes de santé soient équitables.
  • Accroître la sécurité sanitaire, notamment en assurant l’application intégrale, dans tous les pays de la Région, du Règlement sanitaire international (RSI), un instrument clé de la sécurité sanitaire.
  • Renforcer la recherche en santé, l’innovation, le suivi et l’évaluation. Il s’agit notamment d’améliorer les systèmes d’information sanitaire eu égard aux sources traditionnelles et nouvelles d’informations, et de renforcer l’utilisation des données probantes, de l’information et de la recherche pour l’élaboration des politiques.

Le Forum a notamment permis de réunir des intervenants concernés d’organisations internationales et régionales, ainsi que des représentants de la société civile, du monde universitaire et du secteur privé. Les résultats du Forum représentent la contribution d’une région à revenus élevé et intermédiaire au programme mondial des ODD, et comprennent notamment une compilation des principaux domaines d’action et des bonnes pratiques.