Rencontre entre les responsables de l’OMS/Europe et le ministre de la Santé de l’ex-République yougoslave de Macédoine afin d’examiner les prochaines étapes de la collaboration

WHO

Le 5 juillet 2018, le ministre de la Santé de l’ex-République yougoslave de Macédoine, le docteur Venko Filipce, s’est rendu à l’OMS/Europe à Copenhague (Danemark), sa première visite depuis qu’il a été nommé à cette fonction. Ce fut l’occasion d’évoquer les intérêts communs en matière de santé publique avec les responsables de l’OMS/Europe, et d’examiner les moyens de renforcer la collaboration entre le pays et l’OMS/Europe.

Le docteur Filipce et le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, se sont notamment penchés sur l’importante thématique des soins de santé primaires. Le ministre de la Santé a présenté le projet actuel d’élaboration d’un programme de services à domicile par l’ex-République yougoslave de Macédoine. Le docteur Jakab a confirmé que les soins à domicile constituaient une option rentable pour renforcer les soins de santé primaires, et répondre aux besoins sanitaires de la population, en particulier ceux des personnes âgées.

La directrice régionale a également souligné que le pays pouvait s’inspirer des exemples positifs de divers États membres de la Région en matière de soins de santé primaires et de soins à domicile. Selon elle, il est essentiel que toute réforme du système de santé puisse relever les défis sanitaires auxquels est actuellement confronté le pays.
Le docteur Jakab a présenté le Treizième Programme général de travail de l’OMS (treizième PGT), et a souligné que l’instauration de la couverture sanitaire universelle constituait l’objectif stratégique global de l’Organisation. Il s’agit d’intégrer la prévention des maladies et la promotion de la santé, les services de santé publique et la protection financière.

Le treizième PGT met davantage l’accent sur les activités menées par l’OMS dans les pays et en collaboration avec ceux-ci. Le renforcement des capacités des bureaux de pays de l’Organisation constituera donc une priorité pour l’OMS/Europe au cours de ces prochaines années.

Les discussions menées pendant toute la journée de la visite ont porté sur divers thématiques. Elles se sont terminées par la confirmation d’un engagement commun à poursuivre la collaboration afin d’assurer une meilleure santé et plus de bien-être pour tous les habitants du pays.