Le Bélarus et l’OMS/Europe signent un nouvel accord de collaboration

WHO

Un nouvel accord de collaboration biennal (ACB) a été officiellement conclu entre le Bélarus et l’OMS/Europe lors de la visite du ministre bélarussien de la Santé, le docteur Valery Malashko, à UN City (Copenhague, Danemark) le 4 décembre 2017. L’OMS/Europe a présenté, à cette occasion, les activités qu’elle mène à tous les niveaux. Un débat a été en outre engagé sur la manière dont l’Organisation peut coopérer avec le Bélarus tout en aidant ce pays à réaliser ses priorités en matière de santé. Le nouvel ACB, qui officialise la collaboration entre le Bélarus et l’OMS/Europe durant la période 2018-2019, tient compte des principaux défis sanitaires auxquels est confronté ce pays, et met en exergue les domaines suivants :

  • les maladies transmissibles ;
  • la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles, et notamment les 4 grands facteurs de risque de ces maladies ;
  • la santé mentale et l’abus de substances psychoactives ;
  • la prévention des traumatismes de l’enfant ;
  • le renforcement du système de santé.

Le docteur Malashko a profité de sa visite pour évoquer les difficultés rencontrées par le Bélarus sur le plan sanitaire, et rendre compte des principales interventions menées pour y remédier. Le ministre ne s’est pas seulement entretenu avec la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le docteur Zsuzsanna Jakab, mais a aussi rencontré les directeurs des divisions techniques de l’OMS/Europe qui ont présenté leurs domaines de travail spécifiques, en mettant l’accent sur la situation au Bélarus et les futures activités de collaboration.

Les débats ont porté sur plusieurs grands thèmes de santé, à savoir :

  • le VIH et l’hépatite ;
  • la tuberculose, dont la tuberculose multirésistante, et les nouveaux mécanismes de financement des services de lutte contre cette maladie ;
  • les maladies non transmissibles, en particulier les facteurs de risque et l’adoption d’une approche intersectorielle ;
  • les services de santé centrés sur la personne, et notamment les soins de santé primaires ;
  • l’accès aux médicaments (usage rationnel des antimicrobiens, la fixation des prix et le programme de préqualification de l’OMS) ;
  • les systèmes d’information sanitaire et la cybersanté.

Le docteur Malashko et le docteur Jakab ont également examiné la possibilité d’organiser un événement de haut niveau au Bélarus en octobre ou en novembre de l’année prochaine. Ils se sont également mis d’accord sur plusieurs activités à mener à l’avenir, allant de l’assistance technique sur la cybersanté et les systèmes d’information sanitaire, à une conférence sous-régionale sur la tuberculose, le VIH et l’hépatite ainsi que sur les systèmes de santé à la fin 2018.