Paludisme : élimination en vue, mais menace persistante de cas importés et de réintroduction

La Région européenne de l’OMS a pour objectif d’interrompre la transmission du paludisme et d’éliminer cette maladie pour 2015.

Le nombre de cas acquis localement a considérablement diminué : de 90 712 cas signalés en 1995 à seulement 37 en 2013, notifiés en Grèce, au Tadjikistan et en Turquie. Néanmoins, 5 000 cas ont été importés dans la Région en 2013, et la menace d’une réintroduction de cette maladie persiste.

Pour éviter une réintroduction des moustiques et une recolonisation, ainsi que la propagation des maladies qu’ils transmettent, il est essentiel de surveiller et de contrôler les vecteurs et de dépister rapidement les cas humains.

Lors la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril 2014, l’OMS annoncera la sortie de presse d’un manuel pour aider les pays à évaluer la faisabilité technique, opérationnelle et financière des mesures visant à éliminer cette maladie.

Pays certifiés exempts de paludisme

Éliminer le paludisme dans la Région pour 2015 est un objectif réaliste et réalisable. Sur les 9 pays européens confrontés à une transmission continue en 2000, 3 ont été certifiés exempts de paludisme depuis (Turkménistan en 2010, Arménie en 2011 et Kazakhstan en 2012) et 3 autres (la Géorgie, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan) sont dans la phase de prévention d’une réintroduction, n’ayant signalé aucun cas autochtone pendant les 3 dernières années au moins. En Azerbaïdjan, la transmission du paludisme a été interrompue en 2013. Les 2 pays restants (le Tadjikistan et la Turquie) ont réduit le nombre de cas de plus de 75 %.

Menace de réintroduction du paludisme

La Grèce, qui était restée exempte de paludisme entre 1974 et 2010, a signalé 3 cas de paludisme contracté localement en 2010, 40 en 2011 et 20 en 2012. En 2013, 3 cas de paludisme contracté localement ont été détectés. Cette expérience montre que la menace d’une réintroduction ne s’est pas évanouie et qu’une vigilance constante est nécessaire pour assurer que toute résurgence puisse être rapidement contenue.

Cas importés

À l’heure actuelle, le paludisme importé est un problème médical et sanitaire important dans de nombreux pays européens où la maladie a été éliminée avec succès. Quelque 5 000 cas de paludisme importé sont notifiés chaque année dans la Région, mais on pense que ce problème a beaucoup plus d’ampleur que les statistiques ne l’indiquent.

Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2014

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme est l’occasion de rappeler que la maîtrise et l’élimination du paludisme nécessitent un investissement sur la durée et un engagement politique sans cesse renouvelé. Le thème de la campagne 2013-2015 est « Investir dans l’avenir, vaincre le paludisme ».

En 2012, il y a eu environ 207 millions de cas de paludisme, entraînant plus de 600 000 décès.