L’Université de Pécs désignée comme centre collaborateur de l’OMS pour les migrations et la santé

WHO

Le Département de médecine opérationnelle de l’Université de Pécs (Hongrie) a été désigné comme centre collaborateur de l’OMS pour la formation et la recherche sur les migrations et la santé. Pour marquer l’occasion, une cérémonie a eu lieu, au cours de laquelle le docteur Piroska Östlin, directrice de la Division de la politique et de la gouvernance pour la santé et le bien-être à l’OMS/Europe, a présenté la lettre de désignation du docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, au professeur Tit István Szilárd, co-président du centre collaborateur.

La cérémonie s’est déroulée pendant une conférence de 3 jours organisée à l’université pour en célébrer le 650e anniversaire. Cet événement scientifique était organisé conjointement par l’Université de Pécs et l’Académie hongroise des sciences (branche de Pécs). Il visait à aborder les questions liées au bien-être dans une perspective multidisciplinaire.

D’éminents universitaires et experts gouvernementaux d’Allemagne, de Belgique et du Royaume-Uni se sont joints à des experts hongrois de diverses universités et disciplines pour discuter de questions allant de la médecine moléculaire évolutionniste, de la recherche transdisciplinaire internationale et du changement climatique à l’agriculture durable, au financement de la santé et à la santé et au bien-être équitables pour tous.

À cette occasion, le docteur Östlin a présenté un exposé sur le contexte européen de la santé publique – œuvrer pour améliorer la santé et le bien-être de tous d’une manière plus équitable.

Le nouveau centre collaborateur sera un centre de ressources techniques et scientifiques pour le programme Santé publique et migration (EUPHAME) de l’OMS/Europe, dirigé par le docteur Santino Severoni. L’équipe de ce centre travaille avec EUPHAME depuis de nombreuses années. En particulier, elle a participé à l’élaboration de la « Méthodologie d’évaluation de la capacité des systèmes de santé à gérer un afflux massif de réfugiés, de demandeurs d’asile et de migrants ». Sous la direction du professeur Szilárd, l’équipe du centre a accueilli et organisé le comité de rédaction du bulletin d’information relatif au projet PHAME (Migration et santé publique en Europe). L’un des résultats obtenus grâce à ce dévouement de longue date pour la santé des migrants en Europe est la nouvelle formation post-universitaire sur la santé des migrants que l’Université de Pécs proposera dès le début de l’année 2018.

Ce n’est pas la première fois que Pécs occupe le devant de la scène de la santé publique. Plus tôt dans l’année, déjà, Pécs a accueilli la Conférence technique et de coordination annuelle du Réseau européen des Villes-santé, au cours de laquelle les maires et les dirigeants politiques de la Région européenne de l’OMS ont réaffirmé leur engagement en faveur des valeurs et principes du mouvement des Villes-santé en ratifiant la Déclaration de Pécs sur les Villes-santé 2017.