Le secteur de la santé du Kirghizistan montre la voie en matière d’adaptation des ODD au contexte national

WHO

En 2015, l’ensemble des États membres des Nations Unies ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD). Les pays s’emploient désormais à adapter ce cadre à leur contexte national ainsi qu’à leurs réalités spécifiques.

Au Kirghizistan, cette initiative est prise parallèlement à la préparation de la stratégie nationale de développement pour 2030, et à l’élaboration d’une nouvelle stratégie nationale du secteur de la santé dont l’objectif est de poursuivre les efforts en vue de parvenir à la couverture sanitaire universelle.

Avec l’aide de l’OMS et d’autres partenaires du développement, le ministère kirghiz de la Santé assume un rôle actif de chef de file dans la définition des priorités ainsi que dans l’adaptation des ODD afin de rendre leur réalisation possible au niveau national.

Santé et développement : analyse de la situation et prochaines étapes

À l’ère des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), le Kirghizistan a accompli des avancées considérables dans le domaine de l’amélioration de la santé maternelle. Ces progrès ont permis au pays de remplir les conditions prescrites dans la cible 3.1 des ODD, et contribuent en outre à la réalisation de l’ODD 5 sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

L’important succès remporté par le Kirghizistan dans la lutte contre le paludisme a permis à ce pays de recevoir la certification de l’OMS pour l’élimination du paludisme en 2016 (l’une des cibles de l’ODD 3.3). Les efforts entrepris afin d’améliorer la santé infantile (ODD 3.2) et de lutter contre les principales maladies transmissibles, comme la tuberculose et le VIH/sida (l’une des cibles de l’ODD 3.3), ont également bénéficié d’une plus grande attention et d’un surcroît d’investissement, ce qui a permis une amélioration progressive mais constante de la situation à cet égard.

En adoptant une approche globale dans le cadre des ODD, le Kirghizistan pourra s’appuyer sur ces acquis et, ces prochaines décennies, relever d’une manière plus systématique les défis auxquels le pays est confronté dans le domaine de la santé, comme la mortalité précoce due aux maladies non transmissibles (ODD 3.4) et les traumatismes imputables aux accidents de la route (ODD 3.6). Le pays sera aussi à même de renforcer les systèmes de santé, en garantissant notamment l’accès à des médicaments d’un coût abordable, la disponibilité du personnel de santé, la préparation aux situations d’urgence et le financement durable de la santé. Ces avancées contribueront à la réalisation des cibles 3.8, 3.B et 3.D, ainsi que de l’ODD 1 sur l’élimination de la pauvreté.

Cependant, avant d’élaborer des plans pour intégrer les ODD dans les programmes de santé du Kirghizistan, il était essentiel d’analyser la place et l’importance de la santé dans le contexte du développement national. Plusieurs autorités et organismes nationaux, comme le Comité national des statistiques, ont effectué cette analyse tout en engageant un dialogue inclusif sur la santé et le développement avec l’OMS, d’autres agences des Nations Unies ainsi que des partenaires du développement.

L’OMS a contribué à la définition des prochaines étapes en vue de l’intégration des ODD, à savoir : discerner les liens existant entre les ODD en rapport avec la santé et les politiques stratégiques adoptées par les pouvoirs publics ; élaborer une liste proposée d’indicateurs pour les ODD en rapport avec la santé ; et préparer des descriptifs pour les indicateurs sanitaires assortis de définitions, en précisant les sources de données, la fréquence de collecte et de notification, ainsi que d’autres caractéristiques.

L’analyse et les documents qui l’accompagnent sont disponibles dans le rapport intitulé « Integration of the Sustainable Development Goals 2030 in the strategic programs of Kyrgyzstan’s healthcare sector and the country’s Development Strategy 2030 » [L’intégration des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 dans les programmes stratégiques du secteur des soins de santé du Kirghizistan et la stratégie nationale de développement pour 2030].

Le soutien de l’OMS : intégrer les ODD dans les programmes de santé, et intégrer la santé dans les stratégies de développement

Depuis 2016, le bureau de pays de l’OMS à Bichkek aide le ministère de la Santé à intégrer les ODD dans les programmes nationaux de santé, et a contribué à l’élaboration de la stratégie nationale de développement pour 2030. L’OMS a effectué des analyses d’experts de programmes sanitaires, et aidé les autorités nationales à répertorier les indicateurs, à mener des études et à engager des concertations politiques avec le secteur de la santé et d’autres secteurs.

Ces efforts ont permis d’assurer une transition en douceur entre les OMD et les ODD, et de porter un nouveau regard sur le développement à la lumière du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de Santé 2020, le cadre politique européen pour la santé et le bien-être.

Pour ce faire, l’OMS a travaillé en partenariat avec les agences de la famille des Nations Unies au Kirghizistan dans le cadre d’un dialogue sur les incidences des ODD, et collaboré étroitement avec le Comité national des statistiques. Ce dernier a assumé un rôle de premier plan au Kirghizistan et ailleurs en organisant une réunion multipays sur l’adaptation des ODD en septembre 2016.

Habiliter les autorités sanitaires à devenir des leaders dans le domaine des ODD

Les initiatives de l’OMS ont largement contribué à sensibiliser les autorités nationales et le secteur public aux ODD et à leurs liens intersectoriels, et à susciter leur soutien à la réalisation de ces objectifs. Elles ont permis aux autorités sanitaires nationales de jouer un rôle proactif lors des premières étapes de l’adaptation des ODD au contexte national, et dans la préparation de la stratégie nationale de développement.

L’appui technique apporté par l’OMS en vue d’intégrer les questions de santé et de développement dans les activités des autres secteurs, et de renforcer le leadership du secteur de la santé à cet égard, a joué un rôle majeur dans les efforts déployés par le Kirghizistan en vue de parvenir à la couverture sanitaire universelle et au développement durable.