Kirghizistan : 105 000 doses de vaccin pour le coup d’envoi d’une campagne contre la grippe

WHO

L’OMS et le ministère de la Santé kirghize encouragent les agents de santé et les personnes risquant des complications en cas de grippe à se faire vacciner pendant la campagne qui débutera dans le pays le 28 novembre 2017. Pour permettre à un plus grand nombre de personnes de se faire vacciner, 105 000 doses supplémentaires de vaccin antigrippal ont été expédiées au Kirghizistan. Le nouveau vaccin antigrippal a été présenté lors d’une cérémonie officielle le 21 novembre 2017.

Le ministère de la Santé a reçu les vaccins supplémentaires dans le cadre du projet du partenariat pour l’introduction de vaccins antigrippaux (PIVI, pour Partnership for Influenza Vaccine Introduction), qui est coordonné par le groupe de travail pour la santé mondiale (Task Force for Global Health) et financé par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis. L’OMS a facilité ce don et veillé à ce que les agents de santé soient bien formés pour administrer les vaccins dans tout le pays.

« Ces derniers mois, le ministère de la Santé du Kirghizistan a travaillé en étroite collaboration avec l’OMS pour pouvoir fournir un plus grand nombre de vaccins contre la grippe saisonnière à ceux qui en ont besoin, et cela s’est concrétisé aujourd’hui grâce au projet PIVI », déclare le docteur Jarno Habicht, représentant de l’OMS au Kirghizistan. « Nous nous attendons à ce que beaucoup plus de gens se fassent vacciner cette année, ce qui sera bénéfique pour leur propre santé et celle de toute la communauté. »

Des travailleurs de la santé qualifiés pour administrer le nouveau vaccin antigrippal

Ces dernières semaines, plus d’une centaine d’agents de santé kirghizes ont reçu une formation complète pour administrer le vaccin. Dispensée dans tout le pays, cette formation comportait notamment des directives pour le stockage et l’administration du vaccin multidose.

Dans chaque district, 3 épidémiologistes et immunologistes/vaccinateurs ont, en collaboration avec le PIVI et avec le soutien du bureau de pays de l’OMS au Kirghizistan et de l’OMS/Europe, assuré cette formation en suivant les conseils reçus par les autorités sanitaires kirghizes. Le Kirghizistan a rejoint le partenariat PIVI en 2017.

Le début de la saison grippale au Kirghizistan

Au Kirghizistan, la saison grippale commence généralement à la fin de l’année et présente un pic de décembre à janvier. Le mois de novembre est donc le meilleur moment pour se faire vacciner contre la grippe.
La grippe est généralement bénigne et la plupart des gens se rétablissent rapidement. Cependant, elle peut occasionnellement dégénérer en maladie grave ou provoquer des décès dans certains groupes de population, dont les femmes enceintes, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées, les pensionnaires d’institutions pour personnes âgées et handicapées et les enfants âgés de 6 à 59 mois.

Le vaccin antigrippal est gratuit, sûr et constitue la principale mesure pour prévenir la grippe et réduire le risque de complications graves, voire de décès. Les virus grippaux changent constamment ; la vaccination est donc nécessaire chaque année pour suivre l’évolution des virus en circulation.