Les pays du V4 se réunissent pour renforcer leur collaboration dans la lutte contre la tuberculose

Elena Jablonicka

Les représentants de l’OMS et les délégations des 4 pays membres du Groupe de Visegrád (V4) se sont réunis les 20 et 21 février 2019 dans les Hautes Tatras (Slovaquie) pour une réunion d’experts sur la santé spécialement consacrée à la lutte contre la tuberculose.

La plate-forme de Visegrád pour la coopération internationale a été instaurée en 1991, dans le cadre de plusieurs réunions au sommet. Les pays du V4 sont la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la Tchéquie.

L’inauguration d’un nouveau centre collaborateur de l’OMS a eu lieu parallèlement à la réunion. La Division du registre national des patients tuberculeux de l’Institut national pour la tuberculose, les maladies pulmonaires et la chirurgie thoracique de Vyšné Hágy a été désignée comme centre collaborateur de l’OMS œuvrant avec les groupes de population vulnérables en Europe centrale.

Lors de son allocution d’ouverture, le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a souhaité la bienvenue à l’Institut national dans le réseau international de collaboration de l’OMS. Elle a mis l’accent sur les objectifs communs « de soutenir, tout en plaidant en leur faveur, les interventions visant à éliminer la tuberculose chez les groupes vulnérables, et de favoriser une meilleure compréhension des besoins et des conditions de ces groupes ».

Le docteur Jakab a ensuite ajouté : « nous sommes convaincus que nos partenaires continueront à susciter de réels changements, en collaborant avec l’OMS en vue de mettre fin à la tuberculose et aux inégalités évitables en matière de santé, et qu’ils contribueront ensemble à stimuler l’action pour une meilleure santé durable ». La directrice régionale a été rejointe lors de l’inauguration par de hauts représentants des pays du V4.

Priorité accordée à l’éradication de la tuberculose chez les groupes vulnérables

L’éradication de la tuberculose constitue l’une des principales priorités de la présidence slovaque du Groupe de Visegrád. En Slovaquie, comme dans de nombreux pays, la tuberculose demeure particulièrement préoccupante chez la population rom, qui représente l’une des communautés les plus marginalisées du pays. Les taux de tuberculose sont plus élevés chez les Roms (et en particulier les enfants roms) que dans la population générale.

L’Institut national pour la tuberculose, les maladies pulmonaires et la chirurgie thoracique de Vyšné Hágy met en œuvre un programme éducatif visant à former des assistants sanitaires issus des communautés roms en vue de contribuer à la lutte antituberculeuse. Il s’agit d’un effort de collaboration avec le ministère de la Santé et d’autres acteurs institutionnels, des praticiens, des experts et le bureau de pays de l’OMS en Slovaquie.

Le programme prépare avec succès les agents de terrain roms à servir de premier contact entre leurs communautés et les professionnels de santé. Ce contact s’effectue sans barrières linguistiques ou culturelles, et permet la réalisation d’examens médicaux de base ainsi que le suivi des patients tuberculeux en ambulatoire chez les communautés roms.

Grâce au travail systématique des assistants sanitaires issus des communautés roms, plus de 80 % des Roms adultes atteints de tuberculose ont été traités avec succès. Tous les cas index de tuberculose chez les enfants ont été identifiés. En outre, les assistants sanitaires roms veillent à ce que les communautés roms à haut risque fassent l’objet d’une surveillance constante pour la tuberculose, et que toutes les flambées épidémiques soient immédiatement identifiées et maîtrisées.

Définir la coopération en matière de santé entre les pays du V4

Le thème de l’éradication de la tuberculose a été au centre de l’attention lors de la réunion du V4 organisée préalablement à l’inauguration du centre collaborateur de l’OMS. Si la coopération entre les pays du V4 est bien définie dans des domaines tels que la sécurité, la défense et les infrastructures, la santé constitue de plus en plus une priorité pour le groupe.

La précédente réunion des ministres de la Santé du V4 s’est tenue à Budapest (Hongrie) en février 2018. La déclaration commune signée par les 4 ministres présents à la réunion a mis en évidence 4 domaines prioritaires de coopération : les maladies non transmissibles, l’obésité infantile, les ressources humaines pour la santé et l’élargissement des soins de santé primaires.

Lors de la dernière réunion du V4, les représentants nationaux et les experts de l’OMS ont abordé des sujets allant de la mise en œuvre des lignes directrices de l’OMS sur la tuberculose à la couverture sanitaire universelle, en passant par les objectifs de développement durable (ODD) et le renforcement des services de soins de santé primaires.

La réunion a permis à l’OMS et aux 4 pays de définir plus clairement la coopération future dans le domaine de la santé. Les participants ont également convenu d’un mode de travail en collaboration afin de relever certains des défis les plus urgents auxquels est confrontée la sous-région en matière de santé, tout en saisissant les occasions qui se présentent.

Le docteur Jakab a exprimé le plein engagement de l’OMS à renforcer cette coopération, reconnaissant que la collaboration sous-régionale joue un rôle important pour soutenir les progrès vers la réalisation des ODD.