Accès plus facile à la santé, à l'éducation et à l'emploi pour les collecteurs d'ordures informels de Serbie

WHO/Djordje Novakovic

Lancement de SWIFT, avec (de gauche à droite) S. E. Nils Ragnar Kamsvaag, ambassadeur de Norvège en Serbie, et M. Bozidar Djelic, vice-premier ministre serbe, entourés par des membres de la coopérative Photo : OMS/Djordje Novakovic

L'initiative de gestion durable des déchets pour un lendemain en meilleure santé SWIFT (Sustainable Waste management Initiative For a healthier Tomorrow) a été lancée la semaine passée. Son objectif est de permettre aux collecteurs d'ordures informels de Serbie de vivre dans des conditions décentes et d'accroître leur accès aux services publics (santé, éducation, sociaux, etc.) et à des documents d'état civil.

La collecte informelle des ordures et des déchets est une stratégie importante de survie pour de nombreux groupes vulnérables de Serbie, en particulier les catégories les plus défavorisées de la population Rom. S'adressant à tous les collecteurs d'ordures informels de Belgrade, l'initiative SWIFT leur permet d'intégrer une coopérative disposant de bureaux et de services sanitaires, ainsi que des camions à ordures, des presses, des dispositifs de triage et des équipements de sécurité et d'hygiène au travail. Les membres de la coopérative peuvent ainsi offrir des services de gestion des déchets et collaborer avec d'autres organisations procédant à des opérations de collecte et de recyclage. La coopérative permettra aussi d'autres activités professionnelles relatives au nettoyage, aux services de la main-d'œuvre et à l'utilisation alternative des déchets à l'avenir.

Le projet procure d'importants déterminants de la santé, tels que l'emploi dans la dignité, la sécurité, l'éducation et l'intégration. Au delà des avantages apportés dès le départ par la rémunération régulière des participants et l'amélioration des services de collecte d'ordures dans la région, il est à espérer que l'initiative SWIFT garantira des emplois stables et prendra en compte certaines questions telles que l'hygiène au travail.

Interrompre la spirale de la pauvreté et lutter contre l'exclusion sociale des populations vulnérables vont dans le sens de la stratégie de réduction de la pauvreté adoptée par le gouvernement serbe, et de l'engagement pris par les gouvernements européens dans le cadre de la Décennie d'inclusion tsigane.

L'initiative SWIFT est financée par le gouvernement norvégien, et mise en œuvre par le bureau de pays de l'OMS en Serbie, en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), conjointement avec le cabinet du vice-premier ministre, les ministères de la Santé et de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, la Ville de Belgrade et la Municipalité de Zvezdara (à Belgrade).

Tout d'abord lancée dans le cadre d'un projet pilote, l'initiative SWIFT sera évaluée au terme d'une période de six mois. Des initiatives similaires sont d'ailleurs à l'étude dans d'autres régions du pays.