Visite d’une délégation de haut niveau de la Suède à l’OMS/Europe

WHO/Oluf Christoffersen

Rencontre entre le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, et Mme Olivia Wigzell, directrice générale du Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale, le 1er septembre 2016.

Santé 2020 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ont été au centre des discussions lors de la visite de représentants du Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale et de l’Agence suédoise de santé publique le 1er septembre 2016. À cette occasion, les homologues suédois ont pu se familiariser avec les activités menées par l’OMS aux niveaux régional, national et sous-national, et examiner comment l’OMS/Europe peut travailler avec, dans et pour le pays.

Le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a exprimé ses remerciements à Mme Olivia Wigzell, directrice générale du Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale, pour avoir représenté la Suède au Conseil exécutif de l’OMS.

Mme Olivia Wigzell a passé en revue les inégalités de santé en Suède. M. Anders Tegnell, directeur général adjoint de l’Agence suédoise de santé publique, a évoqué le développement de la santé publique, notamment les indicateurs d’inégalités, et la coordination nationale. Ils ont fait remarquer que, si l’on est parfaitement conscient des inégalités de santé dans le pays, atteindre les groupes cibles pour combler cet écart reste problématique.

Le docteur Zsuzsanna Jakab et Mme Olivia Wigzell ont décidé d’examiner la possibilité d’organiser au printemps 2017 une réunion conjointe sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et principalement axée sur les États membres de l’Union européenne.

La directrice régionale et la délégation ont également convenu des activités de collaboration futures dans les domaines de la santé sexuelle et reproductive ; de la sécurité sanitaire et de l’application du Règlement sanitaire international, en particulier les évaluations post-événement et externes ; de la prévention de la violence et des traumatismes, notamment la violence envers les enfants ; de la consommation d’alcool et de tabac ; de la santé mentale ; et de la nutrition et de l’activité physique.