La campagne du Tadjikistan contre la diphtérie reçoit le soutien de la Fédération de Russie

Nukra Sinavbarova

Vaccination d'un enfant tadjik contre la diphtérie. Photo : Nukra Sinavbarova

Le 6 juin, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) au Tadjikistan a reçu de la Fédération de Russie une aide de 1 million d'USD en appui de la deuxième phase d'une campagne nationale de vaccination contre la diphtérie ciblant 2,5 millions d'enfants et d'adolescents.

« La vaccination est l'une des interventions sanitaires les plus efficaces qui soient par rapport à son coût. Elle préserve chaque année de nombreuses personnes de la maladie, d'une invalidité ou d'une issue fatale. L'aide apportée par le gouvernement de la Fédération de Russie nous permet de vacciner davantage de Tadjiks contre la diphtérie, » explique M. Pavel Ursu, représentant de l'OMS au Tadjikistan.

Le contexte

Une étude de 2010 sur les niveaux de vaccination contre les principales maladies évitables par vaccin a révélé que plus de la moitié de la population du Tadjikistan n'était pas protégée contre la diphtérie. Ainsi est apparue clairement la nécessité de mieux organiser la vaccination systématique et de lancer une campagne de vaccination nationale supplémentaire contre la diphtérie et le tétanos, afin de remédier rapidement aux lacunes et d'éviter des flambées épidémiques.

La première phase de la campagne, en avril 2012, a ciblé les enfants âgés de 3 à 6 ans et permis d'assurer la couverture vaccinale de près de 700 000 d'entre eux (98 %). La deuxième vague de vaccination, programmée pour septembre 2012, ciblera tous les enfants et jeunes gens âgés de 7 à 21 ans.

Financement

Le gouvernement du Tadjikistan a prévu une enveloppe budgétaire d'un million d'USD pour acheter les vaccins. L'UNICEF s'est déjà procuré ces vaccins auprès d'un fabricant présélectionné par l'OMS et les Nations Unies et les a acheminés au Tadjikistan. La participation de la Fédération de Russie, d'un montant identique, sera affectée à l'achat de seringues autobloquantes et de boîtes de sécurité, ce qui permettra de s'assurer que chaque seringue n'est utilisée qu'une fois.

« Ce don de la Fédération de Russie représente une contribution capitale à la prévention d'une flambée épidémique de diphtérie et à l'amélioration des services de vaccination systématique, » déclare Mme Laylee Moshiri, représentante de l'UNICEF au Tadjikistan.

Cette aide contribuera aussi à la réalisation de la deuxième phase de la campagne en facilitant le processus de formation des travailleurs de la santé, un suivi indépendant et l'achat de matériel préservant la chaîne du froid pour stocker et transporter les vaccins en toute sécurité.