Amélioration des services de fauteuils roulants au Tadjikistan

WHO/Satish Mishra

En décembre 2015, le ministère de la Santé et de la Protection sociale du Tadjikistan a organisé, en collaboration avec l'équipe de l'OMS spécialisée dans la réadaptation et les handicaps et Mobility India, et avec le soutien financier de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), une formation de base dans le domaine de la prestation de services de fauteuils roulants. À cette occasion, 42 participants originaires du Tadjikistan et du Kazakhstan ont appris à ajuster, modifier et adapter correctement les fauteuils roulants en fonction des utilisateurs ; à offrir un service de fauteuils roulants ; et à expliquer leur usage aux personnes à mobilité réduite.

L'OMS, en partenariat avec l'USAID, a élaboré des programmes de formation au niveau mondial afin que les prestataires de services de fauteuils roulants et les fournisseurs de ces dispositifs d'aide disposent des compétences et connaissances minimales dans ce domaine. Afin de garantir le meilleur niveau possible de mobilité personnelle, il importe de mettre en place un système efficace de services de fauteuils roulants encadré par un personnel dûment formé.

Des accessoires et dispositifs d'aide appropriés pour une société inclusive et solidaire

Les dispositifs d'aide (fauteuils roulants, prothèses auditives, béquilles, lunettes, etc.) permettent à leurs utilisateurs de profiter des opportunités que leur offrent la vie sociale, le marché du travail et le système éducatif. Lorsque adaptés à l'utilisateur et à son environnement, ces appareils peuvent exercer un impact positif sur le niveau d'autonomie et de participation des personnes handicapées, et contribuer à l'amélioration de leur santé et de leur qualité de vie. Les fauteuils roulants sont appropriés quand ils répondent aux besoins des utilisateurs, s'adaptent à l'environnement, et assurent un ajustement et un maintien postural adéquats. Ils doivent en outre être sûrs, durables et disponibles dans le pays, et leur fourniture, leur entretien tout comme la prestation de services doivent pouvoir s'effectuer localement à un coût abordable. 

L'OMS estime que plus de 70 millions de personnes dans le monde ont besoin d'un fauteuil roulant, l'un des dispositifs d'aide les plus couramment utilisés pour améliorer la mobilité personnelle. Or, seulement 5 à 15 % de ces personnes y ont accès. Le nombre de handicapés devrait augmenter en raison du vieillissement de la population (les personnes âgées sont plus exposées au risque d'invalidité) et de l'accroissement des affections chroniques au niveau mondial, en particulier des maladies non transmissibles courantes telles que le diabète, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer. D'autres facteurs tels que les accidents de la route et les catastrophes naturelles jouent un rôle à cet égard, et laissent supposer une hausse correspondante des besoins en appareils et accessoires d'aide.