Le Tadjikistan lance une campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole

WHO

Afin de lutter contre une flambée épidémique de rougeole, le Tadjikistan a lancé une campagne de vaccination de masse le 15 mai 2017, ciblant près de 2 millions d’enfants âgés de 1 à 9 ans dans le pays. Cette flambée épidémique, qui s’est déclarée en mai 2016, est à l’origine de plus de 400 cas confirmés à ce jour.

Soutien international à une intervention d’urgence face à la flambée

En réponse à l’augmentation du nombre de cas confirmés de rougeole, l’Initiative contre la rougeole et la rubéole, l’OMS/Europe et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) apportent leur soutien à des activités de vaccination supplémentaires, à l’approvisionnement en vaccins contre la rougeole et la rubéole, à des efforts de communication et de mobilisation sociale, à un processus de suivi indépendant ainsi qu’à l’évaluation de la couverture consécutivement à la campagne.

Appel à l’action

La flambée épidémique de rougeole s’est déclarée en mai 2016 dans un district du pays, et s’est depuis étendue à 31 des 65 districts/villes, dont la capitale, Douchanbé. La flambée sévissant au Tadjikistan est l’une des quelques flambées épidémiques observées actuellement dans la Région européenne de l’OMS. La décision prise par les autorités tadjikes de lancer la campagne de vaccination de masse fait suite à la demande adressée le 28 mars 2017 par la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le docteur Zsuzsanna Jakab, aux responsables politiques, aux agents de santé et aux parents afin de « prendre de toute urgence des mesures afin de contrer la transmission de la rougeole sur [le] territoire [national] et, pour tous les pays qui y sont déjà parvenus, de ne pas baisser la garde et de maintenir une couverture vaccinale étendue. »

Une grave menace pour l’objectif d’élimination à l’échelle régionale

La rougeole est l’une des infections les plus contagieuses et les plus mortelles de toutes les maladies infantiles provoquant fièvre et éruption cutanée. Toutefois, elle peut être évitée après l’administration de vaccins sûrs, efficaces et peu onéreux.

L’ensemble des 53 États membres de la Région intègrent le vaccin antirougeoleux dans leur calendrier de vaccination systématique, et se sont tous engagés à atteindre l’objectif d’élimination de la rougeole et de la rubéole dans le cadre du Plan d’action européen pour les vaccins 2015-2020. La recrudescence actuelle des cas de rougeole met en lumière les lacunes persistantes de la couverture vaccinale au niveau sous-national. Ces dernières doivent être comblées afin que la Région puisse atteindre cet objectif.