Formation de médecins syriens en Turquie pour améliorer les services de santé

WHO

De nombreux partenaires se sont réunis pour encadrer la formation de médecins syriens résidant en Turquie. Le premier cours de formation s’est déroulé en novembre 2014.

Vingt-cinq médecins syriens mettent désormais leurs compétences en pratique afin de dispenser des services médicaux à leurs compatriotes réfugiés dans des camps ainsi que dans des cliniques gérées par des organisations non gouvernementales (ONG). L’OMS collabore avec le ministère turc de la Santé, l’Université Yildirim Beyazit à Ankara, la Direction provinciale de la santé de Gaziantep et l’Université de Gaziantep afin de promouvoir l’intégration temporaire des réfugiés syriens exerçant une profession médicale dans le système de santé turc et ce, moyennant l’adoption d’une approche innovatrice. Il s’agit en effet de leur permettre de dispenser des soins de santé aux réfugiés syriens dans les camps et ainsi qu’en milieu urbain.

Le premier cours d’une semaine sur les soins de santé primaires a eu lieu en Turquie du 24 au 29 novembre 2014 pour familiariser les médecins syriens dispensant déjà des services de soins de santé dans les camps situés près de la frontière turco-syrienne avec les services et pratiques de santé usités en Turquie. Le cours a permis aux participants de prendre connaissance, par exemple, des calendriers de vaccination et de la disponibilité des médicaments.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’intensification des opérations de l’OMS face à la crise des réfugiés syriens dans le sud de la Turquie et du plan d’intervention du secteur de la santé déployé en Turquie à cet égard.

Le ministère de la Santé élabore actuellement la réglementation nécessaire pour permettre aux cliniques de soins de santé primaires gérées par les ONG de développer leurs opérations dans les zones urbaines. Il se peut que ces services soient dispensés dans un proche avenir par des professionnels de santé syriens.

Programme de formation

Le programme du cours se base sur les pratiques essentielles de la médecine familiale et les services de soins de santé primaires, la littérature scientifique relative aux pratiques modernes de médecine familiale et la formation des médecins de famille du ministère de la Santé. Il a été élaboré par les professeurs de l’Université de Gaziantep. Le cours prévoit plus de 30 conférences et exposés ainsi que des tests préalables et consécutifs à la formation. Une liste d’environ 200 médicaments essentiels pour les principales maladies rencontrées dans le cadre des soins de santé primaires est également présentée aux participants. Le matériel pédagogique a été traduit en arabe, et les appellations communes et génériques des médicaments en langue turque sont également fournies pour faciliter la prescription. Des visites sur le terrain dans un centre de médecine familiale sont également inscrites au programme du cours. 

Encadrement de la formation

L’OMS a géré l’organisation générale du cours et financé toutes les activités liées à la formation de reconversion des médecins réfugiés, notamment l’élaboration du programme du cours, la formation des professionnels de santé et la traduction du matériel pédagogique en arabe.

L’Université de Gaziantep a mis gratuitement à disposition ses installations de formation, et les conférenciers provenaient de l’Université de Gaziantep et de l’Université Yildirim Beyazit à Ankara.