L’OMS livre des kits sanitaires d’urgence à Suruç (Turquie)

WHO

Un membre du personnel de l’OMS range des kits sanitaires d’urgence dans un service de santé du camp de Suruç (Turquie).

L'OMS a livré 30 kits sanitaires contenant des fournitures chirurgicales et d'urgence aux camps de santé de Suruç (Turquie) en vue de faire face à un afflux soudain de réfugiés et à des situations de crise comme l'explosion, il y a deux jours, d'une bombe qui a tué plus de 30 personnes et en a blessé environ 100.

Livrés dans le cadre du Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies, les kits seront utilisés en salle d'urgence et lors des opérations chirurgicales. Ils permettront au ministère de la Santé de pouvoir intervenir en cas d'afflux d'autres réfugiés ou d'incidents comme l'attentat à la bombe. Environ 100 personnes ont été blessées lors de l'explosion, et hospitalisées dans le district de Sanliurfa et les provinces voisines. 

« La mise en œuvre d'interventions efficaces et rapides lors de l'afflux soudain de réfugiés ou de situations d'urgence comme celles que nous avons connues au cours de ces derniers mois, exige entre autres une meilleure préparation de notre part », a déclaré le docteur Pavel Ursu, représentant de l'OMS en Turquie. « L'apport d'une aide optimale au ministère turc de la Santé en cas de crise constitue l'une des grandes priorités de notre bureau de pays. L'OMS collabore avec le ministère et d'autres partenaires afin que les réfugiés syriens et les autres populations touchées par la crise puissent accéder à des services de santé équitables et de première nécessité. »

Le premier lot de 86 kits sanitaires a été livré par l'OMS au gouvernement turc en 2014. La livraison effectuée cette semaine permettra de dispenser des soins de santé primaires à 170 000 personnes pendant 3 mois, de traiter d'urgence 1300 cas de traumatismes et d'effectuer 4000 opérations. 

Au cours de ces 5 dernières années de conflit dans la République arabe syrienne voisine, la Turquie a accueilli plus de 1,77 million de réfugiés, soit le plus grand nombre de réfugiés au monde. 

L'OMS a établi une présence sur le terrain à Gaziantep (Turquie) en octobre 2013 afin de renforcer ses capacités et activités d'intervention face à l'afflux de réfugiés. En collaboration avec le ministère turc de la Santé, l'OMS évalue les besoins des réfugiés syriens en matière de services de santé essentiels, et fournit une aide et une expertise technique au gouvernement.