L’OMS livre des fournitures médicales et des médicaments à l’Ukraine

WHO

Le docteur Vasyl Lazoryshynets, vice-ministre ukrainien de la Santé, remercie le docteur Ihor Perehinets, représentant adjoint de l’OMS en Ukraine, pour l’envoi de fournitures médicales et de médicaments. Photo : OMS.

Le 22 septembre 2014, l’OMS a livré 19,2 tonnes de fournitures médicales et de médicaments pour traiter environ 170 000 personnes contre des maladies courantes en Ukraine. Les kits sanitaires d’urgence aideront le ministère ukrainien de la Santé et les autorités sanitaires locales à répondre aux besoins de la population résidant à Donbass ou des personnes déplacées provenant de cette région. En date du 18 septembre 2014, on dénombrait plus de 275 000 personnes déplacées, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), et près de 8 200 blessés, selon l’OMS et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Les kits contiennent des médicaments afin de traiter les maladies chroniques et infectieuses, ainsi que des équipements médicaux pour les opérations chirurgicales et d’autres types de soins, dont ceux dispensés lors des accouchements. L’envoi de ces fournitures a été rendu possible grâce au généreux soutien d’Israël, de la Norvège et de l’OMS.

« Grâce à cette aide humanitaire, nous aidons les autorités sanitaires ukrainiennes à dispenser des soins de santé aux victimes de la crise. S’il s’agit d’un soutien important à un moment critique de l’intervention, il ne résout pas entièrement la situation », a déclaré le docteur Dorit Nitzan, représentante de l’OMS en Ukraine. « Il faut en faire davantage pour améliorer l’accès des populations aux traitements, aux services et aux équipements médicaux, notamment les soins contre le diabète, la dialyse rénale et les maladies d’organes, ainsi que pour répondre aux besoins spécifiques des personnes handicapées et d’autres populations vulnérables. »

On observe, depuis le début de la crise ukrainienne, une détérioration de la situation sanitaire, accompagnée de pénuries de médicaments et de fournitures médicales, et d’un accès réduit aux soins de santé en particulier pour les personnes résidant dans la zone de conflit ou ayant fui ces régions. Les fonds viennent notamment à manquer pour la fourniture de médicaments et la prestation des services de santé destinés aux personnes déplacées. Le ministère de la Santé et l’OMS reçoivent régulièrement des demandes d’approvisionnement en produits pharmaceutiques et consommables pour les services de soins de santé.

L’OMS continue d’intensifier ses efforts en vue de fournir un traitement aux habitants du pays qui en ont besoin. Depuis le début de 2014, l’OMS collabore en partenariat avec le ministère ukrainien de la Santé afin de coordonner les interventions sanitaires et humanitaires.