Des services de santé mobile pour l’Ukraine

WHO/Alex Glyadyelov

L'OMS a livré plus de 5 tonnes de médicaments et de fournitures médicales aux populations de la région orientale de l'Ukraine. Les kits sanitaires d'urgence ainsi distribués doivent couvrir les besoins de 30 000 personnes résidant dans les zones non contrôlées par le gouvernement.

« On observe une grave pénurie de produits consommables et de médicaments salvateurs dans les services de santé et les pharmacies des zones non contrôlées par le gouvernement. De nombreuses personnes sont privées de l'accès aux soins médicaux dans ces régions », a déclaré le docteur Dorit Nitzan, représentante de l'OMS en Ukraine. « Notre priorité est de soulager la souffrance des millions de personnes déplacées dans le pays, des communautés qui les accueillent, de ceux qui vivent dans les zones de combat et des milliers de blessés ».

Le nombre total de personnes vivant dans les zones non contrôlées par le gouvernement, et ayant besoin d'une aide humanitaire, notamment de médicaments essentiels, atteint les 3,1 millions. La poursuite des combats entraîne des besoins supplémentaires en soins intensifs et en traumatologie, particulièrement en analgésiques, étant donné que le nombre estimé de blessés en moins d'un an dépasse les 16 000 personnes, le nombre de tués s'élevant d'ailleurs à 6 500.

L'accès de l'aide humanitaire aux zones non contrôlées par le gouvernement demeure complexe, et l'intensification des hostilités rend la situation encore plus difficile. Les populations ne reçoivent pas les soins salvateurs en temps voulu. L'OMS s'emploie à fournir rapidement des soins de qualité aux personnes touchées par la crise, et à assurer l'égalité d'accès aux services de santé.

L'envoi de fournitures médicales a été rendu possible grâce aux ressources financières octroyées par le service de la Commission européenne à l'aide humanitaire et à la protection civile (ECHO), le Canada, le Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF), l'Estonie, la Fédération de Russie et Israël. Depuis le début du conflit, l'OMS a livré des fournitures médicales à plus de 370 000 personnes.

Une crise qui se poursuit

Selon les estimations, plus de 5 millions de personnes de l'est de l'Ukraine auraient besoin de services de santé, et plus de 1,3 million de personnes sont enregistrées comme déplacées à l'intérieur du pays, en raison de la crise en cours. L'OMS, de concert avec la communauté nationale et internationale, aide l'Ukraine et son ministère de la Santé à mener une intervention coordonnée au niveau du secteur de la santé.