Vivre en bonne santé dans un endroit sain – utiliser le « Place Standard Tool », l’outil d’évaluation des lieux de vie

WHO

Participants at the Edinburgh workshop gained first-hand experience with The Place Standard Tool, through conducting their own assessments using the tool and then analysing them.

Les 27 et 28 septembre 2017, des experts en santé publique, des points focaux du Réseau européen des Villes-santé de l’OMS, des personnalités du monde universitaire, des architectes et des urbanistes se sont réunis à Édimbourg (Écosse, Royaume-Uni) pour un atelier et une master class sur un outil d’évaluation des lieux de vie appelé « Place Standard Tool ».

Élaboré en Écosse, le « Place Standard Tool » est un système d’évaluation des lieux de vie, qu’ils soient établis de longue date, en plein changement ou encore au stade de la planification. Cet outil, qui peut être employé en ligne ou sur papier, consiste en 14 questions simples, portant sur une série de sujets allant du sentiment de sécurité à la circulation et des possibilités de stationnement aux contacts sociaux. Dans ses réponses, l’utilisateur donne une note de 1 à 7 sur un diagramme spécialement conçu à cet effet. Ces réponses permettent ensuite de dresser un tableau détaillé qui indique si un endroit répond aux besoins de ceux qui s’y trouvent et favorise leur bonne santé et leur bien-être.

Shona Robison, ministre en charge de la Santé et des Sports au sein du gouvernement écossais, a donné le coup d’envoi de cet atelier et de sa master class, déclarant que « les nouvelles communautés doivent offrir à leurs habitants des possibilités sur le plan économique et social, et répondre à notre désir d’un style de vie plus écologique. Dans tout nouveau projet de construction, l’objectif devrait être d’envisager simultanément l’ensemble de ces importants aspects. »

Simple, mais efficace

Les participants ont fait l’expérience concrète du « Place Standard Tool » en sortant et en procédant eux-mêmes à des évaluations, qui ont été analysées le lendemain. Geraldine McAteer, conseillère municipale de la ville de Belfast et administratrice principale du conseil de partenariat de Belfast-ouest, s’est fait l’écho de nombreux participants dans son commentaire : « En utilisant l’outil nous-mêmes, nous avons vraiment pu comprendre à quel point il est simple, mais efficace. Cela pourrait être très utile dans de nombreux contextes. »

NHS Health Scotland, Architecture and Design Scotland et le gouvernement écossais ont conçu ensemble cet outil, dont l’usage est très répandu en Écosse, et qui est actuellement à l’essai aux Pays-Bas.

« Personne ne connaît mieux un endroit que ceux qui y vivent, y travaillent ou y jouent », affirme Monika Kosinska, point focal régional de l’OMS/Europe pour les Villes-santé. « Cependant, il peut être difficile pour les individus, les organisations et les communautés de communiquer utilement leur savoir aux autres intervenants concernés. Le « Place Standard Tool » établit un langage et un socle communs, et à l’OMS/Europe, nous nous réjouissons de voir comment le déployer dans toute la Région pour contribuer à la lutte contre les inégalités. »

Le Réseau des Villes-santé regroupe 1 300 villes peuplées de 165 millions d’habitants. Ce réseau a pour vocation d’améliorer la santé et le bien-être en faisant reculer les inégalités dans le domaine sanitaire et en bonifiant la gestion et la gouvernance participative pour la santé. L’année 2018 sera celle du 30e anniversaire du Réseau européen des Villes-santé de l’OMS, et aura pour point culminant une conférence internationale à Belfast (Irlande du Nord, Royaume-Uni).