Extrait de l’avant-propos

Dr Zsuzsanna Jakab, Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe

Seule une large collaboration internationale permettra de relever efficacement et durablement les défis auxquels est confrontée la Région européenne dans le domaine de l’information sanitaire. Une harmonisation, une coopération et un partage des connaissances, des expériences et des bonnes pratiques sont indispensables. J’espère, par conséquent, que cet ouvrage incitera les États membres et les autres parties prenantes à s’associer à l’Initiative européenne de l’information sanitaire, fruit d’une collaboration entre le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, les institutions européennes et les États membres en vue d’améliorer l’information sur laquelle reposent les politiques. La conjugaison des forces est le seul moyen d’obtenir des avancées productives et constructives en matière de recherche-développement dans le domaine de l’information sanitaire.

Les cibles de Santé 2020

En 2012, les 53 États membres de la Région européenne de l’OMS ont adopté Santé 2020, la nouvelle politique-cadre européenne de la santé. Cette politique plaide en faveur de mesures pangouvernementales et pansociétales pour améliorer la santé et le bien-être des populations, réduire les inégalités de santé, renforcer la santé publique et mettre en place des systèmes de santé universels, équitables, durables, de qualité et axés sur la personne.

En 2013, les États membres ont approuvé un cadre assorti de cibles et d’indicateurs permettant de suivre la mise en œuvre et les incidences de Santé 2020, et ont décidé que l’année 2010 serait l’année de référence pour évaluer le chemin parcouru vers les six cibles définies, à savoir :

  • réduire la mortalité prématurée en Europe ;
  • augmenter l’espérance de vie en Europe ;
  • limiter le manque d’équité en matière de santé en Europe ;
  • améliorer le bien-être des populations de la Région européenne ;
  • mettre en œuvre progressivement la couverture sanitaire universelle ;
  • définir des cibles nationales fixées par les États membres.

Faits marquants

  • On peut en faire beaucoup plus pour réduire les grands facteurs de risque

    Bien que la Région européenne soit en bonne voie pour atteindre la cible de la réduction de la mortalité prématurée définie dans Santé 2020, des efforts beaucoup plus importants peuvent être déployés pour réduire les principaux facteurs de risque.

  • D’importantes inégalités de santé sont observées entre les pays

    En ce qui concerne les indicateurs de Santé 2020 liés aux déterminants sociaux de la santé – mortalité infantile, espérance de vie, scolarisation en cycle primaire et chômage –, les écarts entre les valeurs les plus élevées et les plus basses déclarées dans la Région se sont réduits, mais les différences absolues entre les pays demeurent élevées.

  • Le suivi du bien-être doit être amélioré

    Il existe des données sur le bien-être subjectif dans les pays de la Région européenne, mais, pour un meilleur suivi, des efforts plus importants doivent être consacrés à la mesure du bien-être et à son contexte culturel.

  • Le suivi doit être élargi

    La mise en œuvre de Santé 2020 progresse, mais un suivi plus large est nécessaire pour mettre en évidence ses véritables effets, notamment au regard de concepts tels que la résilience des communautés, la responsabilisation et le sentiment d’appartenance.

  • La constitution de bases factuelles en santé doit donner lieu à une coopération internationale

    La coopération internationale est indispensable pour faire avancer les choses en matière de recherche-développement dans le domaine de l’information sanitaire et pour œuvrer à la disponibilité d’informations et de bases factuelles en santé pour le XXIe siècle.

Vidéo de présentation

L’application des statistiques européennes de la santé

Quelle est notre espérance de vie moyenne ? De quoi mourons-nous ? Quel pourcentage représente la population protégée par la vaccination ? Combien d’alcool nos voisins des pays limitrophes boivent-ils ?

Grâce à cette application pratique pour smartphone, vous avez accès aux dernières informations sur la santé dans la Région européenne de l’OMS, où que vous alliez et où que vous soyez. Idéale pour les décideurs et toute personne travaillant dans le domaine de la santé publique, cette application présente les données sur lesquelles se base le Rapport sur la santé en Europe 2015.

Les informations de cette application peuvent servir à comprendre la situation sanitaire de la Région européenne et à se rapprocher des cibles fixées par la politique Santé 2020. Cette application compile des données gérées par l’OMS et d’autres sources reconnues, telles que l’UNESCO et le PNUD.

Installez-la maintenant pour recevoir les mises à jour annuelles et les nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure qu’elles seront disponibles !

Download from Apple App Store and Google Play Store:

Apple Store Google Playstore

L’application des statistiques européennes de la santé