Rapport sur la santé en Europe 2018. Au-delà des chiffres, des bases factuelles pour tous (2018)

Télécharger

English

2018, x + 147 pages
ISBN 978 92 890 5343 3
Cette publication est uniquement disponible en ligne.

Ce rapport se penche sur les effets de Santé 2020 pour la Région à l’heure où la mise en œuvre de cette politique a dépassé le stade de la mi-parcours. Comme les éditions antérieures de 2012 et 2015, le rapport 2018 est une ressource essentielle pour les 53 États membres de la Région européenne de l’OMS ; il rend compte des progrès accomplis dans la concrétisation des objectifs de Santé 2020, en mettant le doigt sur les tâches qui seront peut-être inachevées en 2020 et au-delà. Ce rapport présente les enseignements tirés des interventions menées par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe et les États membres en vue d’améliorer la santé et le bien-être de leurs populations. Il traite également des nouveaux défis apparus ces dernières années pour la santé publique. Pour bien relever ces défis, il est indispensable de disposer de bases factuelles d’un nouveau type, afin de mesurer la santé et le bien-être dans différents contextes culturels et subjectifs. Ceci est particulièrement important dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et des objectifs de développement durable, dont les indicateurs de santé sont pratiquement identiques à ceux de Santé 2020.

Ce rapport sera une source d’information utile pour les décideurs de toute la Région, car il les aidera à déterminer dans quels domaines une évaluation plus approfondie et des politiques seront nécessaires au niveau national. Cet ouvrage devrait inspirer les États membres et les autres acteurs concernés pour qu’ils contribuent aux travaux menés dans le cadre de l’Initiative européenne d’information sanitaire de l’OMS : une collaboration entre le Bureau régional, les institutions européennes et les États membres visant à améliorer les informations sur lesquelles se fondent les politiques. Seules une coopération internationale d’envergure et une audace nouvelle dans la manière d’exploiter les bases factuelles au XXIe siècle permettront que les politiques de santé soient élaborées en s’inspirant intégralement de ces informations, au profit de tous.