Un rapport montre une progression vers les cibles de Santé 2020

Un nouveau rapport montre une progression globale de la mise en œuvre des valeurs et principes de Santé 2020 dans les pays de la Région européenne de l’OMS. Entre 2010 et 2016, le pourcentage de pays ayant des politiques contre les inégalités est passé de 88 à 98 %. De même, le nombre de pays ayant mis leurs politiques nationales en concordance avec Santé 2020 a également augmenté durant cette période (92 %, contre 58 % auparavant).

Sur les 53 pays de la Région, 43 ont signalé les progrès suivants pour 2016 :

  • 98 % des pays répondants ont déclaré disposer d’une politique visant à concrétiser les principales priorités de Santé 2020 pour lutter contre le manque d’équité en santé et ses déterminants sociaux et pour améliorer la santé et le bien-être. Cela représente une augmentation de 10 points de pourcentage depuis 2010 ;
  • 88 % des pays ont indiqué avoir défini des cibles ou des indicateurs pour Santé 2020, soit un bond de 15 points de pourcentage par rapport à 2010 ;
  • 93% des pays ont déclaré avoir une politique nationale de la santé alignée sur Santé 2020, soit un gain de 35 points de pourcentage par rapport à 2010 ;
  • en plus d’avoir des politiques alignées, une proportion croissante de pays ont rapporté qu’ils ont mis en place des plans de mise en œuvre (86 %) et des mécanismes de responsabilisation (89 %). Ces 2 pourcentages sont en hausse depuis 2010, gagnant respectivement 40 et 44 points de pourcentage.

Ces données et cette analyse revêtent une importance particulière alors que les États membres s’apprêtent à se réunir pour la soixante-septième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe, où l’un des points à l’ordre du jour concerne une feuille de route pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, sur la base du cadre politique Santé 2020.

L’impact de Santé 2020 sur la santé dans la Région

Pris dans leur globalité, ces résultats indiquent que la mise en œuvre de Santé 2020 est de plus en plus souvent incorporée dans des politiques nationales pour l’amélioration de la santé et du bien-être, ce qui est à l’origine de nouvelles interventions dans les pays. À mi-chemin dans la période de mise en œuvre de Santé 2020, les pays ont déjà transformé leurs politiques nationales de la santé : 40 pays signalent avoir adopté les principes et démarches de Santé 2020 ; 37 d’entre eux les ont déjà mis en œuvre ou s’apprêtent à le faire.

Les pays indiquent également avoir appliqué Santé 2020 et ses valeurs en recourant à des démarches plus nombreuses et variées dans l’élaboration de leurs politiques. Par exemple, plus de 75 % d’entre eux ont suivi des démarches participatives et pangouvernementales pour l’élaboration de leurs politiques, se sont penchés sur leurs grands défis dans le domaine de la santé, et ont adopté des politiques visant à investir dans la santé tout au long du parcours de vie, à lutter contre le manque d’équité, à gérer les déterminants sociaux de la santé, et à assurer une couverture sanitaire universelle et des soins de santé centrés sur le patient.

Mesurer les progrès

Les États membres de la Région se trouvent désormais dans la deuxième moitié de la période de mise en œuvre de Santé 2020. Les pays ont accepté de mesurer les progrès réalisés en vue de la concrétisation des cibles de Santé 2020 pendant la période de mise en œuvre (2010-2020) en produisant régulièrement des rapports sur une série d’indicateurs.

Le rapport intitulé « On the road to Health 2020 policy targets: Monitoring qualitative indicators » [Sur la voie des cibles stratégiques de Santé 2020 : suivi des indicateurs qualitatifs] présente une analyse actualisée des indicateurs pour le suivi de la mise en œuvre de Santé 2020. L’ensemble de cibles comprend des indicateurs qualitatifs qui, non seulement permettent de jauger les progrès en matière de mise en œuvre de Santé 2020, mais servent aussi à mesurer la manière dont l’OMS et les décideurs politiques s’acquittent de leurs tâches.

Les données sont également publiées dans la série d’informations relatives à Santé 2020 disponibles via le Portail européen d’information sanitaire et via l’application mobile sur les statistiques européennes de la santé. Dans le portail, les profils de pays pour Santé 2020 proposent un autre panorama des progrès réalisés pays par pays.

Une longueur d’avance pour le Programme de développement durable à l’horizon 2030

Le rapport montre clairement que les pays de la Région ont épousé les valeurs et principes de Santé 2020, parmi lesquels :

  • l’adoption de modes d’élaboration de politiques sanitaires faisant intervenir l’ensemble des pouvoirs publics et de la société ;
  • l’accélération des interventions intersectorielles pour la santé et le bien-être ;
  • le soutien à l’instauration de communautés endurantes et la promotion d’une vie saine pour chaque individu à tout âge.

Ce faisant, les États membres européens ont déjà mis en place des principes et des systèmes reflétant la nature interdisciplinaire de la santé et du bien-être dans les aspirations du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

En adoptant le cadre politique Santé 2020, en 2012, la Région a veillé à être bien préparée et à appréhender avec une longueur d’avance l’envergure et la complexité des objectifs de développement durable (ODD). À l’heure où la Région se lance dans la concrétisation de la vision du Programme de développement durable à l’horizon 2030, tout en étant confrontée à des défis tels qu’une migration de grande ampleur et des situations d’urgence mondiale, elle va encore redoubler d’efforts pour appliquer les valeurs et principes de Santé 2020 dans l’élaboration de politiques pour la santé et le bien-être.

Le cadre de suivi de Santé 2020 et ses cibles et indicateurs ont largement préfiguré la mesure des progrès accomplis pour réaliser l’ODD 3, centré sur la santé. Par exemple, 76 % des indicateurs de Santé 2020 sont en parfaite concordance avec les indicateurs de l’ODD 3. Ceci signifie que lorsque les pays rendent des comptes dans le cadre des engagements qu’ils ont pris aux termes de Santé 2020, ils font déjà rapport sur l’essentiel des progrès enregistrés en vue de la réalisation de l’ODD 3. Cela présente bien des avantages, puisque cela donne une possibilité concrète de suivre les progrès accomplis pour la réalisation de l’ODD 3 sans recueil supplémentaire de données auprès des pays.

En même temps, la mise en œuvre de Santé 2020, toujours en cours, garantira que la santé et le bien-être continuent à être systématiquement améliorés grâce à la vision globale du cadre politique Santé 2020.