Le sang, un lien universel – service de messagerie textuelle pour le don de sang en Suède

Blodcentralen Stockholm

Arvid Öhlin, donneur régulier habitant à Stockholm (Suède), reçoit un SMS lorsqu’un patient reçoit son sang.

Arvid (40 ans) est maintenant un donneur de sang chevronné. Il a fait 26 dons de son sang depuis l'âge de 19 ans. Arvid se sent tellement à l'aise qu'il se rend désormais à la banque du sang en compagnie d'Assar, son jeune fils.

« J'étais à la maison la première fois que j'ai reçu le SMS de remerciement. Cela m'a fait du bien et j'étais heureux. C'est vraiment agréable de recevoir un message confirmant l'utilisation de votre sang », explique-t-il. Lorsqu'on lui a demandé comment il expliquerait aux autres son don de sang, il a simplement répondu : « Je pense que c'est un acte naturel. Si vous en êtes capable, vous devriez le faire. »

Les pays à revenu élevé doivent inciter davantage de jeunes à donner leur sang. Le service de don de sang de Stockholm espère que leur initiative d'envois de SMS les aidera à pallier la pénurie. Selon la directrice de la communication, Karolina Blom Wiberg, « Nous sommes convaincus que les SMS fidélisent les donneurs de sang, et que ceux-ci (moi y compris) adorent les recevoir. Quand vous réalisez que quelqu'un, en cet instant, a reçu votre sang, cela vous va droit au cœur. »

Don du sang – principaux faits

  • Sur les 112,5 millions de dons de sang effectués à l'échelle mondiale, environ la moitié est réalisée dans les pays à revenu élevé, qui représentent 19 % de la population du globe.
  • La proportion de don de sang y est de l'ordre de 33,1 dons pour 1 000 habitants, contre 11,7 dans les pays à revenu intermédiaire, et 4,6 dans les pays à faible revenu.
  • Soixante-dix pays déclarent recueillir moins de 10 dons pour 1 000 habitants. Parmi ces pays, 38 se situent dans la Région africaine de l'OMS, 6 dans la Région des Amériques, 6 dans la région de la Méditerranée orientale, 5 dans la Région européenne, 6 dans la région de l'Asie du Sud-Est, et 9 dans la région du Pacifique occidental. Il s'agit tous de pays à revenus faible ou intermédiaire.
  • Le profil d'âge des donneurs de sang indique que le pourcentage de jeunes donnant du sang est proportionnellement plus élevé dans les pays à revenus faible et intermédiaire que dans les pays à revenu élevé (voir la figure 1). Les informations démographiques relatives aux donneurs de sang sont importantes pour l'élaboration et le suivi des stratégies de recrutement.
  • Utilisation accrue de la santé mobile dans la Région européenne

    Selon le dernier rapport sur la cybersanté dans la Région européenne, la messagerie textuelle est largement utilisée en santé mobile (qui englobe notamment les applications, ainsi que les dispositifs médicaux et les technologies portables). Des SMS sont envoyés pour rappeler les rendez-vous, ainsi que dans le cadre de la promotion de la santé, d'activités de sensibilisation et de campagnes de mobilisation communautaire. Pourtant, seuls 3 pays couverts par l'étude disposent de programmes de santé mobile parrainés par les pouvoirs publics, et peu d'évaluations approfondies ont été réalisées à ce sujet.

    Claudia Stein, directrice de la Division de l'information, des bases factuelles, de la recherche et de l'innovation à l'OMS/Europe, explique que « le recrutement et la fidélisation de jeunes donneurs de sang qui continueront à faire un don pendant des décennies sont essentiels pour assurer un approvisionnement autosuffisant en sang. Il s'agit là d'un usage particulièrement puissant de la messagerie textuelle en vue de mobiliser une communauté pour son plus grand bien, d'un outil de cybersanté qui pourrait facilement être adapté à d'autres contextes et d'autres pays. »

    Journée mondiale du don de sang 2016

    La Journée mondiale du don de sang est célébrée le 14 juin. La campagne de cette année, organisée sur le thème « Le sang, un lien universel », permet de remercier les donneurs de sang pour leur geste salvateur. Elle vise également à sensibiliser davantage le public à la nécessité de donner du sang régulièrement, et à inciter ceux qui n'ont pas encore fait don de leur sang à commencer à le faire. Les dons de sang réguliers, volontaires et non rémunérés sont essentiels pour assurer un approvisionnement sûr et durable.

WHO