Rendons hommage au personnel infirmier et aux sages-femmes et à leur rôle dans la prestation de services de santé pour tous et partout

Ministry of Health Israel

Les infirmières/infirmiers et les sages-femmes constituent la majorité des professionnels de santé dans le monde. Chaque année, pendant une semaine, de la Journée internationale des sages-femmes le 5 mai à la Journée internationale de l’infirmière le 12 mai, nous célébrons leur énorme contribution à la santé dans la Région européenne de l’OMS.

Cette année encore, l’OMS/Europe a recueilli des témoignages de sages-femmes et d’infirmières/infirmiers de toute la Région. Chacun d’eux a un point vue unique à partager. En Israël, nous apprenons comment le personnel infirmier dirige les interventions d’urgence dans un centre de traumatologie, et en Suède, comment les sages-femmes forment des doulas bilingues pour que les migrantes puissent mieux vivre leur grossesse et leur accouchement.

Lorsque les routes sont impraticables dans la région de Voronej (Fédération de Russie), l’infirmière Evgenia Tkalya se rend chez ses patients à pied. L’infirmière Svetlana Zelyanina, de la région de Vologda (Fédération de Russie), explique que les sourires de ses patients « font de nous, infirmiers et infirmières, les personnes les plus heureuses du monde ».

Les infirmières/infirmiers comblent les lacunes de la couverture sanitaire universelle

Le thème de la Journée mondiale de la santé de cette année, ainsi que d’une campagne actuellement menée par l’OMS, est la couverture sanitaire universelle, un objectif qui ne peut être réalisé sans les infirmières/infirmiers et les sages-femmes. Deux personnels infirmiers bénévoles de la Croix-Rouge danoise racontent comment leurs interventions aident à combler les lacunes en matière de soins de santé en permettant aux personnes sans papiers et incapables d’accéder à ces services de se faire soigner. Les divers aspects de la carrière d’infirmière/infirmier ou de sage-femme, en termes de perspectives que cette profession représente, transparaissent dans beaucoup d’autres témoignages, qu’il s’agisse de servir plusieurs dizaines d’années dans une maternité, ou d’évoluer vers des fonctions de recherche.

Si l’on estime à 7,3 millions le nombre d’infirmières/infirmiers et de sages-femmes dans la Région, ce n’est pas suffisant pour répondre aux besoins actuels ou à venir. Alors que les besoins sanitaires évoluent dans la Région, et qu’un nombre croissant de personnes âgées nécessitent des soins fréquents de longue durée, le rôle des infirmières/infirmiers s’affirme davantage. Pourtant, de moins en moins de jeunes choisissent de suivre une formation dans ce domaine, et de nombreux pays d’Europe orientale perdent leurs professionnels de santé qui s’en vont exercer en Europe occidentale.

L’OMS/Europe s’est engagée à soutenir la mise en œuvre, par les États membres, des Orientations stratégiques européennes relatives au renforcement des soins infirmiers et obstétricaux dans le cadre des objectifs de Santé 2020, lancées en 2015. Les associations professionnelles sont également des partenaires clés à cet égard, en plaidant en faveur des soins centrés sur le patient, de l’application de normes optimales en matière de soins et de l’amélioration des résultats sanitaires chez les patients, et en soutenant tout progrès dans ce sens. Les soins infirmiers et obstétricaux sont au centre des activités de collaboration engagées entre l’OMS et les ministères de la Santé en vue de sensibiliser à la nécessité de recruter et de former les infirmières/infirmiers et les sages-femmes, et de leur donner les moyens d’agir.