Doublement des dépenses consenties au Service national de santé en Angleterre : impact variable sur la performance du système de santé

Un rapport publié hier révèle que, si les dépenses publiques consenties aux soins de santé en Angleterre ont plus que doublé entre 1997 et 2010, l’impact sur la performance du système de santé a été variable.

Entre 1997 et 2008, les dépenses de santé ont plus que doublé en termes nominaux, pour passer de 55,1 milliards à 125,4 milliards de livres sterling (GBP). Les dépenses de santé par habitant ont augmenté de 231 GBP en 1980 à 1 168 GBP en 2000, pour atteindre 1 852 GBP en 2008. Ces dépenses ont été accompagnées d’un programme de transformation continu du Service national de santé (NHS, pour National Health Service) en Angleterre.

L’élargissement du personnel du NHS est un élément clé de la politique gouvernementale depuis 2000. Le service dispose ainsi d’un nombre additionnel de plus de 50 000 médecins, dont 10 000 médecins généralistes supplémentaires, et de près de 100 000 infirmiers et sages-femmes.

Cependant, la productivité du NHS n’a pas augmenté pour autant au cours de cette période. Selon les résultats d’une évaluation toute récente, qui comprend un élément d’amélioration de la qualité, si le rendement du NHS a connu une hausse rapide entre 1997 et 2008, soit plus de 4,5 % par an, les ressources ont augmenté encore davantage, soit près de 4,75 % par an.

Néanmoins, le NHS a réalisé des progrès considérables dans certains domaines, notamment en améliorant l’accès aux soins non urgents et, dans une moindre mesure, les résultats. Les listes d’attente ont diminué de moitié, et les traitements sont effectués plus rapidement. Le nombre de patients inscrits sur les listes d’attente du NHS est passé de 1,3 million en 1998 à moins de 600 000 en 2008.

La réduction des inégalités de santé a constitué un autre objectif important. Or, malgré les différentes politiques mises en place pour y parvenir, la situation s’est détériorée, même si la santé de la population s’est globalement améliorée.

Le profil sur les systèmes de santé en transition consacré à l’Angleterre est l’étude la plus complète du système anglais des soins de santé et sociaux publiée au cours de ce siècle.