Toute la Région célèbre la Journée européenne d’information sur les antibiotiques

ВОЗ

Campagne organisée par des étudiants à l'occasion de la Journée européenne d'information sur les antibiotiques 2014 à l'hôpital de Brno (République tchèque).

La résistance aux antibiotiques touche toute la Région européenne de l’OMS en raison de l’utilisation exagérée, insuffisante ou abusive de ces substances. Depuis 2008, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et certains États membres de la Région européenne célèbrent la Journée européenne d'information sur les antibiotiques le 18 novembre, pour sensibiliser aux problèmes soulevés par les antibiotiques et insister sur le fait qu'il incombe à chacun d'aider à les résoudre. Depuis 3 ans, l'OMS/Europe, rejointe par un nombre croissant de pays chaque année, participe à cette Journée.

La recherche ayant prouvé que les pharmaciens ont un rôle clé à jouer dans la promotion de l'utilisation prudente des antibiotiques, la Journée européenne d'information sur les antibiotiques 2014 met l'accent sur le rôle de ces professionnels et sur les bonnes pratiques.

Un soutien de l'OMS et de ses partenaires

Les bureaux de pays de l'OMS ont aidé les États membres à organiser des conférences, des ateliers et des conférences de presse. Les experts de l'OMS/Europe, de l'ECDC et des directions générales de la recherche et l'innovation et de la santé et des consommateurs de la Commission européenne ont participé à un chat en direct sur Twitter le 18 novembre 2014.

Initiatives dans les pays

Des dizaines d'événements en rapport avec la Journée européenne d'information sur les antibiotiques ont eu lieu dans toute la Région, y compris dans un nombre croissant de pays ne faisant pas partie de l'Union européenne (UE). Quelques points marquants :

  • Dans plusieurs États membres, des supports informatifs et promotionnels – notamment des brochures,  des infographies, des vidéos, des affiches et des banderoles – ont été mis en vue dans les pharmacies, les salles d'attente des médecins et/ou les hôpitaux. Certains documents de l'OMS et de l'ECDC ont été traduits dans les langues locales et diffusés auprès du public.
  • La directrice régionale de l'OMS pour l'Europe, Zsuzsanna Jakab, les ministres de la Santé et de hauts représentants des autorités de la Santé des 10 pays faisant partie du Réseau-santé de l’Europe du Sud-Est ont célébré la Journée européenne d'information sur les antibiotiques lors d'une réunion ministérielle extraordinaire du Réseau en ex-République yougoslave de Macédoine. S'adressant aux participants, la directrice régionale a salué le succès de cette Journée en tant qu'initiative paneuropéenne.
  • En Albanie, des chercheurs, des cliniciens, des microbiologistes et des spécialistes de la santé publique se sont réunis pour communiquer leurs conclusions et leurs recommandations sur un certain nombre de questions, dont les directives du European Committee on Antimicrobial Susceptibility Testing (EUCAST, ou Comité européen pour les tests de sensibilité aux antimicrobiens), les niveaux de consommation d'antibiotiques dans le pays et la sensibilisation du public à la résistance aux antibiotiques. Le chef du bureau local de l'OMS a souligné l'importance de la collaboration multisectorielle et promis l'aide de l'OMS pour l'évaluation de la situation et la rédaction et la mise en œuvre d'un plan d'action national de lutte contre la résistance aux antibiotiques dans ce pays.
  • En Arménie, un projet de stratégie nationale pour la prévention de la résistance aux antimicrobiens a été présenté, et un débat a eu  lieu sur les outils pour la réglementation des médicaments en vue de combattre cette résistance.
  • •    Entre autres activités organisées en République tchèque,  une exposition intitulée « Antibiotiques - un trésor en péril de l'humanité » s'est tenue dans le hall du ministère de la Santé.
  • En Géorgie, lors d'une conférence de presse, des représentants du Centre national de lutte contre les maladies, du ministère du Travail, de la santé et des affaires sociales et du ministère de l'Agriculture/Agence nationale pour l'alimentation ont évoqué la mise en place, au ministère, d'un groupe de travail national sur la résistance aux antimicrobiens, le plan d'action stratégique national sur le même sujet, élaboré en 2014, et les progrès accomplis depuis que la vente d'antibiotiques sans ordonnance dans les pharmacies a été restreinte, en septembre 2014.
  • En Lituanie, une conférence sur les infections nosocomiales et la gestion de la résistance aux antimicrobiens dans le secteur des soins de santé a été mise sur pied à l'attention des dirigeants des établissements de soins de santé.
  • En Serbie, des exposés et des débats ont été organisés pour les généralistes et les pédiatres de tous les établissements de soins primaires du pays.
  • En Slovaquie, une conférence de presse a été organisée par le bureau local de l'OMS, le représentant de l'UE dans le pays, l'Association des médecins généralistes pour adultes et l'Association des patients slovaques.
  • En Slovénie, une réunion d'experts a été organisée à l'attention des gestionnaires de centres de santé et d'hôpitaux, des fédérations de professionnels de la médecine et des représentants de la profession vétérinaire. L'accent a été mis sur la prévention de la propagation des infections dans les hôpitaux et de l'auto-médication à la maison avec des antibiotiques non utilisés dans le cadre de traitements précédents.
  • En Turquie, un symposium organisé à Istanbul a permis de sensibiliser 600 praticiens, médecins de famille, pharmaciens, universitaires et responsables de la politique de santé à l'importance de l'usage rationnel des antibiotiques.

La Journée européenne d'information sur les antibiotiques a été couverte dans les médias traditionnels et sociaux notamment avec des comptes rendus sur des événements de presse en Arménie, en Géorgie, au Monténégro et en République tchèque ; un article dans le principal journal du Bélarus ; et la participation du ministre lituanien de la Santé à un programme de télévision national. En outre, une conférence de presse a été organisée au Kosovo, en collaboration avec le bureau de l'OMS à Pristina (conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité (1999)) ; cette conférence portait sur la vente libre d'antibiotiques dans les pharmacies.