Un nouveau rapport de l’OMS présente un modèle de prestation de soins antituberculeux centrés sur la personne

L’OMS/Europe a mis au point, en collaboration avec ses partenaires, un plan directeur pour les soins antituberculeux de manière à les rapprocher des patients et des communautés. Celui-ci prévoit l’administration d’un traitement et de soins ambulatoires, le renforcement des services de soins primaires, ainsi qu’une meilleure intégration des soins entre divers prestataires, niveaux et contextes des systèmes de santé.

Le modèle proposé vise à transformer la prestation de services souvent désuets afin de dispenser un traitement plus convivial. Il recommande aux prestataires de services sociaux et de santé de planifier et de définir des options thérapeutiques en collaboration avec les personnes qui ont besoin de ces soins et en bénéficient. Le modèle met aussi l’accent sur l’amélioration des mécanismes financiers à la base de ces services, et sur la mise en place de personnels de santé compétents.

Cette première édition du plan directeur aidera les pays et les partenaires à assurer la prestation de services efficaces pour la prévention et le traitement de la tuberculose.

Des pays adoptent une stratégie renforcée des soins de santé primaires pour prendre en charge la tuberculose

Les pays d’Europe orientale et d’Asie centrale remplacent actuellement les services d’hospitalisation par des services de soins primaires qui jouent un rôle de plus en plus important dans la prise en charge, le dépistage et la prévention de la tuberculose et d’autres maladies transmissibles.

Pour que cette transition s’effectue dans les meilleures conditions possibles, les pays doivent surmonter plusieurs obstacles comme l’inefficacité des mécanismes de paiement pour les services de soins contre la tuberculose, le soutien insuffisant du personnel de santé, le manque de capacité et la répartition inégale des agents de santé, l’absence de technologies sanitaires de pointe, et les problèmes d’accès à des médicaments de qualité.

Le plan directeur propose des options politiques sur mesure afin d’aider les pays à repenser les modèles existants tout en mettant le patient au centre de ces soins.

La tuberculose – un problème de santé publique

La tuberculose, et en particulier ses souches multirésistantes et ultrarésistantes, constitue un important problème de santé publique dans la Région européenne de l’OMS. En effet, 9 des 30 pays les plus touchés par la tuberculose multirésistante se trouvent en Europe. Les dernières données de surveillance révèlent également qu’en 2015, environ 1 cas de tuberculose multirésistante sur 5 signalés dans le monde est survenu dans la Région européenne.

Dans de nombreux pays, la tuberculose multirésistante peut être révélatrice d’une défaillance partielle du système de santé. Ce problème peut s’expliquer par la prestation de soins hospitaliers désuets et excessifs, un retard dans le traitement de la maladie, des séjours inutilement longs à l’hôpital, des problèmes d’accès à des médicaments de qualité, et l’insuffisance des systèmes de soutien aux patients.