La participation des patients pour encourager l’hygiène des mains

Les infections nosocomiales sont fréquentes dans la Région européenne de l’OMS. En général, 7,1 % des patients des établissements et services de soins de santé de l’Union européenne contractent au moins une infection nosocomiale durant leur séjour. Chaque année, plus de 4 millions de patients sont les victimes de telles infections qui provoquent un surcroît de 16 millions de jours d’hospitalisation par an, concourent à un nombre estimé de 37 000 décès et contribuent à 110 000 décès supplémentaires. Si les données pour les pays d’Europe orientale et d’Asie centrale ne sont pas disponibles, les niveaux des pays développés et en développement sont, en moyenne, jusqu’à deux fois plus élevés que ceux des pays hautement développés.

L’amélioration de l’hygiène des mains dans les hôpitaux et autres établissements de soins de santé est essentielle pour endiguer les infections nosocomiales. L’OMS a recensé cinq facteurs susceptibles de contribuer à l’amélioration de l’hygiène des mains chez les professionnels des soins de santé :

  • changement de système : fournir des désinfectants à base d’alcool sur le lieu des soins, et garantir un accès continu à un approvisionnement en eau salubre, au savon et à des serviettes ;
  • éducation et formation régulière pour tous les agents des soins de santé ;
  • évaluation et commentaires : surveillance de l’infrastructure des services et des pratiques des agents de santé, des perceptions et connaissances en matière d’hygiène des mains, et apport de commentaires ;
  • rappels sur le lieu de travail ;
  • climat de sécurité institutionnelle : assurer la participation active de chaque agent de santé, l’appui institutionnel et la participation du patient.

Des progrès importants peuvent être réalisés en permettant et en encourageant les patients à participer activement à leurs soins et, plus précisément, à interroger les agents des soins de santé au sujet de leur hygiène des mains. Davantage d’efforts sont nécessaires pour s’assurer que l’environnement et la culture des établissements de santé, ainsi que les circonstances, encouragent les patients à poser la question aux agents de santé, et ceux-ci à répondre positivement.

Sauver des vies : lavez-vous les mains

La campagne de l’OMS cherche à améliorer l’hygiène des mains chez les professionnels de santé. Jusqu’à présent, 4 659 hôpitaux dans 41 pays de la Région européenne de l’OMS participent à cette initiative.

La campagne a lieu chaque année le 5 mai. Cette année, les efforts visent à encourager les établissements de soins de santé à utiliser le Cadre d’auto-évaluation de l’OMS en matière d’hygiène des mains, et à engager la participation d’un plus grand nombre d’établissements. En date du 28 mars 2011, un total de 12 622 hôpitaux et établissements de soins de santé de 146 pays ou régions avaient fait part de leur engagement envers l’hygiène des mains dans le cadre de la campagne mondiale.