Journée de l’hygiène des mains : C’est entre vos mains – prévenez l’état septique lié aux soins

L’état septique est une complication potentiellement mortelle causée par une infection. Cette dernière modifie la réponse normale de l’organisme, endommageant des tissus et des organes. Chaque année, l’état septique peut causer jusqu’à 6 millions de décès dans le monde, dont la plupart sont évitables.

La septicémie est la cause de décès et d’invalidité la plus facilement évitable en Europe. Selon la Global Sepsis Alliance, l’alliance mondiale contre la septicémie, plus de 3,4 millions de personnes contractent une septicémie chaque année dans la Région européenne de l’OMS, et 700 000 de ces patients ne survivent pas. Un autre tiers des survivants meurent dans l’année qui suit, et bon nombre d’entre eux sont confrontés à des conséquences à vie, comme des problèmes physiques, psychologiques et cognitifs.

La charge financière due à l’état septique a été estimée à plus de 24 milliards d’USD, ce qui représente 6,2 % du total des coûts hospitaliers en 2013. Selon des études réalisées en Europe et au Canada, les coûts journaliers des soins hospitaliers d’un patient atteint de septicémie s’établissaient entre 710 € et 1033 € en 2000 (ce qui équivaut à environ 645 USD et 939 USD).

Lors de la Journée de l’hygiène des mains, observée chaque année le 5 mai, l’OMS appelle les établissements de santé à prévenir la septicémie contractée lors de soins de santé grâce à une bonne hygiène des mains et à des mesures de prévention et de lutte contre les infections (PCI). En travaillant ensemble pour que chacun joue son rôle, nous pouvons prévenir la septicémie et sauver des millions de vies chaque année.

Faire barrage à la septicémie par la prévention des infections

La première intervention permettant d’arrêter la septicémie est de mettre en œuvre des mesures de prévention des infections. La seconde est d’empêcher les infections de se transformer en septicémie. Cela exige la détection précoce des signes et symptômes de l’état septique et un traitement antibiotique approprié, tant au sein des communautés que dans les établissements de santé.

Dans les établissements de santé, la septicémie peut résulter d’infections nosocomiales. Il est donc d’autant plus important que les agents de santé appliquent de bonnes mesures de PCI, y compris en pratiquant une hygiène des mains efficace. Se laver les mains correctement permet de prévenir les infections, ce qui limite le risque de septicémie dans les établissements de santé.

La campagne menée cette année à l’occasion de la Journée de l’hygiène des mains fait suite à une résolution adoptée en mai 2017 par la Soixante-dixième Assemblée mondiale de la santé, reconnaissant que l’état septique est une priorité mondiale en matière de santé et appelant à améliorer la prévention, le diagnostic et la prise en charge clinique de la septicémie. Cette campagne met l’accent sur 5 appels à l’action pour 5 publics cibles :

  • les professionnels de la santé : « Respectez les 5 moments de l’hygiène des mains afin de prévenir l’état septique lié aux soins » ;
  • les responsables de PCI :  « Devenez des modèles de la promotion de l’hygiène des mains afin de prévenir l’état septique lié aux soins » ;
  • les dirigeants ou directeurs d’hôpitaux : « Prévenez l’état septique lié aux soins. Faites de l’hygiène des mains un indicateur de qualité au sein de votre hôpital » ;
  • les ministères de la Santé : « Mettez en œuvre la résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé 2017 sur l’état septique.  Faites de l’hygiène des mains un marqueur national de la qualité des soins » ;
  • les groupes de défense des patients : « Demandez les 5 moments de l’hygiène des mains pour prévenir l’état septique lié aux soins ».

Il est également essentiel de veiller à ce que les agents de santé puissent reconnaître, diagnostiquer et traiter rapidement l’état septique. Malgré son impact tragique, la septicémie est souvent sous-diagnostiquée à un stade précoce, alors qu’elle est encore potentiellement réversible.

L’évolution d’une infection en septicémie peut être évitée par la détection précoce des signes et des symptômes, rapidement suivie par des soins médicaux et surtout par un traitement avec des antimicrobiens appropriés. C’est essentiel pour augmenter les chances de survie. Dans le cas des infections résistantes aux antimicrobiens, qui deviennent de plus en plus courantes, l’état d’un patient peut se détériorer rapidement, ce qui souligne encore davantage la nécessité d’un diagnostic précoce.

Pour un monde libéré de la septicémie

Il est possible d’envisager un monde libéré de la septicémie, mais ce rêve ne deviendra réalité que moyennant l’action concertée de toute une série d’acteurs. Lors de la Journée de l’hygiène des mains, l’heure est venue de s’engager collectivement à sensibiliser aux stratégies éprouvées en matière de prévention de l’infection et d’encourager tout le monde – en particulier les travailleurs de la santé – à reconnaître que l’élimination de l’état septique est entre leurs mains.