Publication de recommandations thérapeutiques concernant l’hépatite C

L’OMS a publié ses premières recommandations concernant le traitement de l’hépatite C, une infection chronique qui, selon les estimations, touche entre 130 et 150 millions de personnes et provoque entre 350 000 et 500 000 décès chaque année dans le monde. Dans la Région européenne de l’OMS, 1 personne sur 50 serait infectée.

La publication des « WHO Guidelines for the screening, care and treatment of persons with hepatitis C infection » (Recommandations de l’OMS concernant le dépistage, les soins et le traitement des personnes infectées par le virus de l’hépatite C) coïncide avec la disponibilité de médicaments par voie orale plus sûrs et plus efficaces contre l’hépatite, ainsi qu’avec l’arrivée attendue de médicaments supplémentaires dans les prochaines années.

Le virus de l’hépatite C se transmet principalement lors de l’exposition à du sang contaminé. Parmi les groupes à risque, il convient de citer les personnes subissant des procédures médicales invasives et des injections thérapeutiques avec des mesures insuffisantes de lutte contre les infections, ou encore les personnes exposées à des instruments d’injection et de perçage de la peau contaminés, y compris dans le cadre de la consommation de drogues par injection et de la pratique du tatouage et du piercing corporel.

Ces nouvelles recommandations font également la synthèse des mesures à prendre pour prévenir la transmission de l’hépatite C, notamment en matière d’évaluation de la sécurité des procédures médicales et des injections dans les structures de soins de santé et chez les usagers de drogues.