L’Europe élabore de nouveaux plans d’action sur le VIH/sida et l’hépatite virale

WHO/ Bente Drachmann

Des experts se sont réunis les 4 et 5 avril 2016 à Copenhague (Danemark) pour examiner les nouveaux plans d’action sur le VIH/sida et l’hépatite virale.

Deux comités consultatifs se sont réunis les 4 et 5 avril 2016 à Copenhague (Danemark) afin de contribuer à l'élaboration de nouveaux plans d'action sur le VIH/sida et l'hépatite virale pour la Région européenne de l'OMS (2016-2021). 

Des suggestions et des commentaires ont été formulés à cette occasion sur les objectifs, cibles et priorités proposés au niveau régional dans ces documents. Les comités ont examiné la meilleure façon d'intégrer les infections sexuellement transmissibles dans les deux plans, et d'établir un lien entre eux.

L'importance de ce rigoureux processus de consultation a été mise en évidence, notamment pour le plan d'action sur l'hépatite virale, dans la mesure où il s'agit du tout premier document élaboré dans la Région européenne de l'OMS sur la prévention et la lutte contre cette maladie. Le nouveau plan sur le VIH/sida vise à renforcer les activités amorcées dans le plan d'action européen de 2012-2015 pour garantir zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès imputable au sida dans la Région. 

Cinquante-deux experts, représentant des ministères de la Santé, des programmes nationaux de lutte contre le VIH et l'hépatite, des organisations de la société civile, des universités, des agences des Nations Unies, d'importants organismes partenaires, le siège de l'OMS, des bureaux de pays et des centres collaborateurs de l'OMS ont pris part aux discussions. 

L'épidémie de VIH/sida et d'hépatite virale dans la Région européenne

Avec plus de 142 000 nouvelles infections à VIH diagnostiquées en 2015, la Région européenne de l'OMS n'a jamais enregistré un aussi grand nombre de nouveaux cas. La progression de l'épidémie du VIH s'explique principalement par le nombre de nouveaux cas diagnostiqués dans la partie orientale de la Région, celui-ci ayant d'ailleurs plus que doublé au cours de la dernière décennie. 

Plus de 13 millions de personnes dans la Région vivent avec une infection chronique par le virus de l'hépatite B, et plus de 15 millions avec une infection chronique par le virus de l'hépatite C. Deux tiers des personnes infectées vivent en Europe orientale et en Asie centrale. Les infections par les virus de l'hépatite B et C entraînent chaque jour 400 décès dans la Région.

Les prochaines étapes de la consultation 

Parmi les prochaines étapes, il convient de mentionner une consultation publique en ligne ainsi que des consultations avec l'ensemble des États membres de la Région européenne. Les versions finales des deux plans d'action s'inspireront très largement de leurs résultats. 

Les plans d'action de l'OMS sur le VIH/sida et l'hépatite virale pour la Région européenne 2016-2021 seront soumis à l'approbation des États membres lors de la soixante-sixième session du Comité régional de l'OMS pour l'Europe de septembre 2016.