Infection à VIH : nouvelles lignes directrices de l’OMS en matière de thérapie antirétrovirale et de prophylaxie préexposition

L'OMS vient de publier de nouvelles lignes directrices en matière de thérapie antirétrovirale et de prophylaxie préexposition au VIH.

Deux grandes recommandations permettront d'améliorer d'une manière significative la prévention et le traitement de l'infection à VIH :

  1. Les personnes à risque élevé d'infection à VIH doivent prendre quotidiennement un prophylactique préexposition par voie orale dans le cadre de mesures de prévention combinées. 
  2. La thérapie antirétrovirale doit être administrée à toute personne vivant avec le VIH, quel que soit le nombre de cellules CD4.

On s'attend à ce que les nouvelles lignes directrices aient des incidences majeures en Europe orientale et en Asie centrale, où l'épidémie de VIH continue de croître. En effet, ces pays enregistrent de très lents progrès en matière de couverture du traitement antirétroviral, celle-ci étant d'ailleurs bien en deçà de l'objectif européen de 80 % des personnes dans le besoin pour 2015.

Combinée à des mesures de prévention insuffisantes, cette situation a contribué à une augmentation de 122 % des nouveaux cas de VIH depuis 2004. Le dépistage, les services de conseil et la détection précoce restent problématiques, en particulier chez les populations à risque, tels les consommateurs de drogues injectables, les travailleurs du sexe, les hommes ayant des rapports homosexuels et les partenaires sexuels des populations à risque. Cette situation est aggravée par le financement insuffisant de la thérapie antirétrovirale et de la prévention à l'infection à VIH ainsi que par le manque d'accès aux services de santé.

Afin de faire le meilleur usage possible des nouvelles lignes directrices de l'OMS, les pays doivent adapter leurs politiques nationales, collecter des fonds et veiller à ce que le dépistage et le traitement du VIH ainsi que la thérapie antirétrovirale soient facilement accessibles à ceux qui en ont besoin. Afin d'obtenir des résultats efficaces, il importe d'aider les patients sous traitement à adhérer aux schémas thérapeutiques recommandés pendant tout le temps nécessaire.