Les vaccins antigrippaux de Novartis de nouveau utilisés dans plusieurs pays

Plusieurs lots de vaccins antigrippaux produits par Novartis sont de nouveau utilisés dans certains pays qui les avaient temporairement suspendus en attendant que soit réalisée une analyse plus approfondie des agrégats protéiques constatés dans les vaccins.

La suspension temporaire d'Agrippal, d'Agriflu et de Fluad a été levée au Canada et en Suisse, à la suite d'une étude menée par les autorités réglementaires nationales. Les résultats d'examens internes et d'évaluations des risques révèlent que les agrégats observés ne proviennent pas d'une contamination externe, mais sont des constituants intégraux du produit. En effet, les agrégats protéiques ne sont pas rares au cours de la fabrication des vaccins. L'OMS fournira des mises à jour supplémentaires alors que la situation évolue.

La vaccination constitue le moyen le plus efficace de prévenir la grippe et les graves complications qu'elle peut entraîner. Les virus grippaux évoluant constamment, la composition du vaccin doit être fréquemment adaptée afin que celui-ci soit compatible avec les principales souches du virus en circulation. Le vaccin contre la grippe saisonnière doit par conséquent être administré chaque année.

Recommandations de l'OMS concernant la vaccination antigrippale

L'OMS recommande que le vaccin soit administré aux personnes séjournant dans des maisons de retraite ou de repos, âgées et/ou handicapées, ou souffrant de maladies chroniques ; aux femmes enceintes ; aux professionnels des soins de santé ; et aux jeunes enfants (dès l'âge de 6 mois). Les toutes dernières recommandations mises à jour de l'OMS soulignent la nécessité d'inclure les femmes enceintes (quel que soit le trimestre de la grossesse) et les enfants âgés de 6 à 59 mois dans les programmes nationaux de vaccination.