Bulletin d’information sur le MERS-CoV : notification d’un premier cas en Italie, bilan européen total porté à 9 cas

Par l’intermédiaire du Système d’alerte précoce et de réaction de l’Union européenne, le ministère italien de la Santé a notifié à l’OMS un cas – confirmé en laboratoire – de coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) chez un résident.

Le patient est un homme de 45 ans s’étant récemment rendu en Jordanie. À son retour en Italie, le 25 mai 2013, il présentait des symptômes de toux et de fatigue. Son état s’étant aggravé, il a été hospitalisé le 28 mai. Il est actuellement dans un état stable.

Un test de laboratoire a été pratiqué par le laboratoire toscan de référence pour la grippe et confirmé par le Centre national pour la grippe, à l’Istituto Superiore di Sanità.

À l’échelle planétaire, un nombre total de 51 cas confirmés d’infection humaine au MERS-CoV, dont 30 décès, a été notifié à l’OMS depuis septembre 2012. Neuf de ces cas ont été signalés dans des pays de la Région européenne de l’OMS, où ils ont entraîné 4 décès..

Pays touchés par le MERS-CoV dans la Région européenne – cas et décès (selon les informations du pays déclarant)   

Pays déclarant Cas confirmés en laboratoire Décès
France 2 (Un cas soigné en France au retour des Émirats arabes unis) 1 (Décédé en France au retour des Émirats arabes unis)
Allemagne 2 (Tous deux soignés en Allemagne, l’un après un voyage au Qatar et l’autre au retour des Émirats arabes unis) 1 (Décédé en Allemagne après un voyage aux Émirats arabes unis)
Italie 1 (Un patient soigné en Italie après un voyage en Jordanie) 0
Royaume-Uni 4 (Deux patients soignés au Royaume-Uni, l’un après s’être rendu au Qatar et l’autre après un voyage en Arabie saoudite) 2 (Un patient décédé au Royaume-Uni après un voyage en Arabie saoudite)
TOTAL au 31 mai 2013, après 12 h 00 9
4

Avec l’Union européenne et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, l’OMS/Europe est en train de coordonner la riposte face au MERS-CoV. Le Bureau régional facilite également l’échange d’informations et la coordination entre pays de la Région européenne et de la Région de la Méditerranée orientale.

Dans la situation actuelle et à la lumière des informations disponibles, l’OMS encourage tous les États membres à maintenir leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères et à examiner attentivement toute situation ou tendance inhabituelle.

L’OMS ne recommande pas de dépistage spécial aux points d’entrée eu égard à cet événement, ni l’application de quelconques restrictions des déplacements ou des échanges commerciaux à l’heure actuelle.