Quatre pays vont bénéficier du Cadre de préparation en cas de pandémie de grippe

WHO

(From left) Leen Meulenberg, Manager of Strategic Partnerships, Zsuzsanna Jakab, Regional Director, and Caroline Brown, Manager of Influenza and other Respiratory pathogens, WHO/Europe at high-level meeting with ministries of PIP-eligible countries, July 2014

L’Arménie, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Turkménistan seront les premiers pays de la Région européenne de l’OMS à bénéficier du Cadre de préparation en cas de pandémie de grippe, un partenariat unique entre l’industrie, la société civile et les pouvoirs publics en vue d’améliorer le processus de préparation dans ce domaine et l’accès aux vaccins et aux médicaments antiviraux. Les États membres se doivent d’échanger avec l’OMS les virus grippaux à potentiel pandémique à travers leur centre national de la grippe, et l’industrie est notamment chargée d’effectuer des dons annuels au mécanisme de contribution des partenariats.

Réunion de l’OMS/Europe pour la mise en œuvre du Cadre de préparation en cas de pandémie de grippe

L’OMS/Europe a lancé plusieurs plans de mise en œuvre du Cadre de préparation en cas de pandémie de grippe lors d’une réunion organisée à Copenhague (Danemark) du 8 au 10 juillet 2014.

« Nous nous somme réunis ici aujourd’hui parce que nous reconnaissons tous l’importance de la préparation en cas de pandémie. Si nous ne savons pas quand et où la prochaine pandémie se produira, nous sommes conscients des conclusions du Comité d’examen [du Règlement sanitaire international (RSI)] à la suite de la dernière pandémie de 2009, à savoir que « le monde est mal préparé à réagir à une grave pandémie ». Nous avons une occasion unique d’améliorer la situation, en renforçant les capacités au niveau national et en mettant en place des systèmes efficaces et durables afin que nous puissions mieux dépister et évaluer les nouveaux virus et mener de meilleures interventions à leur encontre », a déclaré à l’ouverture de la réunion Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. Lors de son discours, la directrice régionale a également souligné la nécessité d’un engagement de haut niveau envers le cadre, ainsi que l’importance du travail des points focaux nationaux pour la préparation en cas de pandémie de grippe, qui facilitent la mise en œuvre des activités.

Parmi les 35 participants à la réunion figuraient des représentants de haut niveau et des points focaux nationaux d’Arménie, d’Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Turkménistan ; des experts de la surveillance et de laboratoire ; et des membres du personnel des bureaux de pays de l’OMS et de l’OMS/Europe. Ils ont entendu des informations sur le Cadre de préparation en cas de pandémie de grippe, dont l’objectif est de renforcer cette préparation de la manière suivante :

  • améliorer l’échange de virus grippaux présentant un potentiel pandémique dans la population humaine avec les centres collaborateurs de l’OMS de référence et de recherche sur la grippe ;
  • accroître l’accès mondial aux vaccins antipandémiques, aux médicaments antiviraux et autres fournitures médicales liées aux pandémies.
Ensuite, les experts des quatre États membres participants ont collaboré avec le personnel de l’OMS en vue d’élaborer des plans détaillés de mise en œuvre pour leur pays respectif. Les premières missions de préparation en cas de pandémie de grippe doivent avoir lieu dans quelques mois et renforcer les systèmes de surveillance des pays.