Qu’est-ce que la saison grippale réserve aux pays cette année ?

Gpoint Studio

Pendant la saison grippale, la grippe peut infecter jusqu'à 20 % de la population, en fonction des types de virus qui circulent. Les personnes infectées exposées à un risque de complications accru sont notamment les femmes enceintes, les individus très jeunes ou très âgés, et les sujets immunodéprimés ou déjà atteints d'une affection chronique. Ces groupes représentent une part importante de la population de la Région européenne de l'OMS. Selon un article intitulé « Annual public health and economic benefits of seasonal influenza vaccination: a European estimate » (Les avantages de la vaccination contre la grippe saisonnière pour la santé publique et l'économie sur base annuelle : évaluation pour l'Europe), publié par BMC Public Health en 2014, ces groupes représenteraient 36 % de la population rien que dans l'UE (environ 180 millions de personnes).

On sait que le virus de la grippe A(H3N2) entraîne des complications et des décès chez les personnes âgées, tandis que le virus de la grippe A(H1N1), qui est à l'origine de la pandémie de 2009 et propage désormais la grippe saisonnière, est plus susceptible de provoquer des complications chez les adultes jeunes et par ailleurs en bonne santé.

L'OMS recommande que le vaccin contre la grippe saisonnière soit proposé à toute personne exposée à un risque de complications, ainsi qu'aux travailleurs de la santé. Comme il n'est pas possible de prédire quel virus grippal sera prédominant au cours d'une saison donnée, les vaccins contre la grippe saisonnière contiennent le virus de la grippe A(H3N2) et A(H1N1), ainsi que celui de la grippe B. Les pays mènent une surveillance pour déterminer les caractéristiques des virus grippaux en circulation afin d'établir le calendrier de la saison et le degré de gravité potentiel de la maladie, et de fournir des statistiques à l'OMS pour les bulletins d'information régionaux et mondiaux.

Flu News Europe

L'OMS/Europe et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) collaborent afin d'analyser les statistiques de surveillance de la grippe en provenance des 53 États membres de l'OMS pour l'Europe et de les présenter chaque semaine dans le bulletin Flu News Europe. Lorsque les pays savent comment la grippe se propage au sein de la Région (souvent suivant un schéma ouest-est) et quel est le virus prédominant, ils peuvent se préparer au pic saisonnier, époque à laquelle les services de santé pourraient être débordés par le nombre de patients.

La saison grippale 2014-2015 a été « grave »

La saison grippale 2014-2015 a été considérée comme particulièrement grave. La grippe a été soupçonnée d'avoir contribué à un nombre anormalement élevé de décès chez les personnes âgées, selon un rapport du European project for monitoring excess mortality for public health action (projet européen pour le suivi de la surmortalité en vue d'une action de la santé publique ou EuroMOMO). Au cours de la saison hivernale 2015, 217 000 décès prématurés (selon les estimations) ont été enregistrés chez les personnes âgées rien que dans l'UE. Bon nombre de ces décès étaient probablement dus à la grippe, quoique d'autres facteurs pourraient également entrer en ligne de compte, dont les vagues de froid.

L'activité grippale de cette saison

Jusqu'ici, l'activité grippale de cette saison a été détectée surtout dans les pays septentrionaux et méridionaux ; le virus de la grippe A(H1N1) représente quelque 80 % des virus de la grippe A. Dès lors, chez les adultes jeunes et par ailleurs en bonne santé, les dispensateurs de soins devront suspecter et soigner une forme grave de la grippe.

Au fur et à mesure que l'on avancera dans la saison grippale en 2016, Flu News Europe continuera à établir des rapports sur la situation.