Promouvoir la vaccination contre la grippe auprès des seniors

Octobre marque le début d’une nouvelle saison grippale. La grippe est généralement une maladie bénigne sans complications, mais chez les personnes âgées, ainsi que chez les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques, elle peut s’aggraver, entraînant une hospitalisation et, occasionnellement, un décès.

En 2017, l’OMS soutient des campagnes de vaccination contre la grippe organisées dans plus de 10 pays de sa Région européenne.

Chez les personnes âgées, la couverture vaccinale contre la grippe reste faible dans la Région

Plus que tout autre groupe d’âge, les personnes âgées courent le risque de contracter une forme grave de la grippe et d’en mourir. Ces personnes représentent plus de 90 % des cas de décès liés à la grippe. Elles sont plus susceptibles d’être hospitalisées en raison d’une grippe et se rétablissent plus lentement.

C’est pourquoi l’OMS recommande qu’au moins 75 % des personnes âgées soient vaccinées contre la grippe chaque année avant le début de la saison. La plupart des pays européens ont adopté cette recommandation et visent ce niveau de couverture vaccinale. Cependant, dans la moitié des pays de la Région, moins de 1 personne âgée sur 3 se fait vacciner.

Des interventions efficaces existent pour stimuler la vaccination des aînés

Un certain nombre d’interventions peuvent s’avérer efficaces pour augmenter la couverture vaccinale contre la grippe chez les seniors, notamment les rappels sous forme de cartes postales personnalisées, de communications téléphoniques et de visites à domicile.

Par ailleurs, pour élargir la couverture vaccinale chez les personnes âgées et les autres groupes à risque, il est essentiel de comprendre les obstacles entravant la vaccination à différents niveaux des systèmes de santé, à savoir :

  • le niveau individuel (la personne à vacciner) ;
  • le niveau des prestataires de soins de santé (agents de santé proposant la vaccination) ;
  • le niveau politique (là où des interventions devraient être conçues et adaptées pour s’attaquer aux obstacles existants).

Parfois, une combinaison de stratégies traditionnelles et plus inhabituelles peut contribuer à promouvoir la vaccination contre la grippe, comme le montre une campagne originale menée dans le comté suédois de Jönköping (voir lien ci-dessous).