Les recommandations sur la composition du vaccin pour la prochaine saison grippale viennent de paraître

WHO

Les recommandations de l’OMS sur la composition des vaccins antigrippaux pour la saison grippale 2018-2019 dans l’hémisphère Nord viennent de paraître.

En raison de l’évolution constante des virus de la grippe, il est nécessaire de réviser périodiquement la composition virale des vaccins. L’OMS organise par conséquent 2 consultations annuelles (pour l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud) afin d’analyser les données de surveillance du virus de la grippe générées par le Système mondial de surveillance de la grippe et de riposte (GISRS) de l’OMS et de recommander la composition des vaccins pour la prochaine saison grippale.

Les recommandations sont ensuite suivies par les agences nationales de réglementation des vaccins et les sociétés pharmaceutiques en vue d’élaborer, de produire et d’homologuer des vaccins antigrippaux.

La contribution de la Région européenne à l’élaboration du meilleur vaccin antigrippal possible

Ces recommandations ont pu être émises grâce aux centres nationaux de la grippe, qui détectent et caractérisent les virus, puis les communiquent aux centres collaborateurs de l’OMS afin qu’ils mènent des analyses approfondies. Au cours de la consultation annuelle, un groupe consultatif d’experts examine les données communiquées par les pays pour recommander les nouvelles compositions. Cette année, il a été procédé à l’analyse du matériel viral en provenance des centres nationaux de la grippe de 47 États membres de la Région. De nouvelles recommandations ont pu ensuite être formulées sur la base de ces données.

Changements apportés aux recommandations de la saison précédente

Deux changements sont recommandés pour les virus grippaux devant entrer dans la composition du vaccin pour la saison grippale 2018-2019 dans l’hémisphère Nord :

  • la composante de la grippe A(H3N2) a été remplacée par un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) en vue d’offrir une meilleure protection contre les virus grippaux A(H3N2) récemment en circulation ;
  • la composante recommandée du virus grippal de la lignée B/Victoria a été remplacée par un virus de type B/Colorado/06/2017 détecté dans de nombreux pays, et distinct sur le plan antigénique du virus de la lignée Victoria de type B/Brisbane/60/2008 contenu dans le vaccin de la saison grippale 2017-2018.

Aucun changement n’est recommandé pour les composantes A(H1N1)pdm09 ou B/Yamagata.

Composition finale

La composition finale des vaccins antigrippaux pour la saison grippale 2018-2019 dans l’hémisphère Nord est donc la suivante :

  • un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1)pdm09 ;
  • un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) ;
  • un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87) ;
  • un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

Les 3 premières souches sont des souches virales recommandées pour entrer dans la composition des vaccins trivalents contre la grippe, et la dernière est une souche virale supplémentaire recommandée pour les vaccins antigrippaux quadrivalents.

Administration de vaccins antigrippaux saisonniers trivalents ou quadrivalents

Les vaccins trivalents sont composés de 3 virus (1 virus grippal A(H3N2), 1 virus grippal A(H1N1)pdm09 et 1 virus grippal B). Les vaccins quadrivalents, quant à eux, comprennent 4 virus, dont un deuxième virus grippal B d’une lignée différente.

Par manque de données suffisantes, il est actuellement impossible de prédire laquelle des lignées du virus grippal B dominera au cours de la prochaine saison grippale dans l’hémisphère Nord. Les vaccins trivalents comprenant les virus grippaux de la lignée B/Victoria peuvent offrir une protection croisée contre les virus de la lignée B/Yamagata. D’après les données disponibles à ce sujet en 2017, sur 32 États membres de la Région européenne, deux tiers utilisent des vaccins trivalents contre la grippe. Parmi ceux-ci, 9 ont également recours à des vaccins quadrivalents. Les pays peuvent envisager d’évaluer les avantages potentiels de l’introduction de vaccins quadrivalents, ces derniers pouvant d’ailleurs offrir une protection plus large contre les virus grippaux en circulation.

La réunion de consultation et d’information de l’OMS sur la composition des vaccins contre la grippe destinés à être utilisés pendant la saison grippale 2018-2019 dans l’hémisphère Nord a eu lieu cette année du 19 au 21 février à Genève (Suisse).

La vaccination, la mesure la plus efficace pour prévenir les affections graves causées par la grippe

Les vaccins antigrippaux sont sûrs et constituent la principale mesure pour prévenir la grippe et réduire l’impact d’une épidémie. L’OMS recommande aux agents de santé et aux personnes courant le plus de risques de complications graves en cas d’infection grippale (les personnes âgées, les personnes souffrant d’affections chroniques, les femmes enceintes et les jeunes enfants) de se faire vacciner chaque année avant le début de la saison grippale.