L’étau se resserre autour de la rougeole et de la rubéole en Europe

Les pays de la Région européenne de l’OMS continuent de réaliser des progrès dans leurs efforts d’élimination de la rougeole et de la rubéole au niveau national (et régional). Dans son rapport de réunion annuel publié aujourd’hui, la Commission régionale européenne de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV) conclut que 37 des 53 États membres de la Région (70 %) ont interrompu la transmission endémique de la rougeole à la fin de 2015, et 35 d’entre eux (66 %) ont aussi interrompu celle de la rubéole. En outre, 27 de ces pays ont pu maintenir l’interruption de la transmission pendant au moins 36 mois, et sont donc considérés comme ayant éliminé la rougeole et/ou la rubéole. Les conclusions mettent en évidence la diminution du nombre de pays où ces 2 maladies sont endémiques par rapport à l’année précédente (moins 4 pays pour la rougeole, et moins 2 pour la rubéole). Les progrès réalisés à cet égard portent également sur la baisse du nombre de cas signalés de rougeole et de rubéole par la surveillance systématique dans la Région en 2016 comparée aux années précédentes.

« Il est encourageant d’observer les avancées constamment réalisées en vue de l’élimination de la rougeole et la rubéole grâce aux efforts déployés de manière conjointe par l’OMS et ses États membres », a déclaré le docteur Nedret Emiroglu, directrice de la Division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles au Bureau régional de l’OMS pour l’Europe. « Mais nous ne serons pas satisfaits tant que la Région ne sera pas entièrement débarrassée de ces maladies. Comme un vaccin efficace et sûr est facilement disponible contre la rougeole et la rubéole, nul ne doit subir les conséquences de ces infections ; pourtant, nous avons été témoins en 2015 et 2016 de plusieurs flambées épidémiques en Europe ayant même entraîné des décès. On peut et on doit en faire davantage pour veiller à que tous les habitants de la Région soient protégés contre ces maladies redoutables. »

Évaluation et conclusions annuelles

La CRV est une instance indépendante qui évalue les progrès réalisés en matière d’élimination de la rougeole et de la rubéole, en étudiant les données de surveillance épidémiologique et en laboratoire soumises par les différents comités nationaux de vérification (CNV). Elle s’est réunie pour la cinquième fois en octobre 2016 en vue d’examiner les rapports de 2015 des CNV. Dans son rapport de réunion, la CRV confirme l’interruption de la transmission là où celle-ci a pu être attestée, et émet des observations et des recommandations afin que les pays connaissant davantage de difficultés à cet égard puissent rattraper leur retard.

La CRV recense également les lacunes dans la surveillance, la couverture et les notifications annuelles, et souligne la nécessité de disposer de suffisamment de données de laboratoire afin de pouvoir faire la distinction entre les virus importés et endémiques, et de détecter et de documenter les chaînes de transmission. Une plus grande importance ne cessera d’être accordée au génotypage et aux données relatives à la lignée des virus alors que davantage de pays réussissent à interrompre la transmission de ces maladies, et que la priorité se concentre sur le maintien d’une surveillance de haute qualité avec la détection et la classification de tous les cas ainsi que l’apport de preuves et d’informations à leur sujet.

Vers une Région européenne exempte de maladies à prévention vaccinale

L’élimination de la rougeole et de la rubéole est un objectif essentiel du Plan d’action européen pour les vaccins 2015-2020, et un indicateur important des efforts déployés avec succès au niveau mondial pour améliorer la santé et lutter contre les inégalités (objectifs de développement durable n° 3 et n° 10, respectivement). La CRV et l’OMS œuvrent en faveur du processus de vérification et continueront à fournir à toutes les autorités nationales responsables de la santé publique dans la Région un appui sur le plan politique et technique et une aide à la sensibilisation de la population, jusqu’à ce que l’élimination de la rougeole et de la rubéole soit une réalité.