Ukraine : cas confirmés de poliovirus circulant de type 1 dérivé d’une souche vaccinale

WHO/K. Vozniuk

Alexander Kvitashvili, Minister of Health of Ukraine, and Dorit Nitzan, WHO Representative in Ukraine spoke at a press conference about the polio cases in Ukraine on 1 September 2015.

Le 28 août 2015, le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe a été notifié de deux cas confirmés de poliovirus circulant de type 1 dérivé d'une souche vaccinale (PVDVc1) en Ukraine. La similitude génétique de ces deux cas indique qu'une transmission active du PVDVc1 est en cours. L'OMS et l'UNICEF aident le ministère ukrainien de la Santé à mener d'urgence une action résolue à cet égard.

La souche a été isolée chez deux enfants de la région de Transcarpatie, dans le sud-ouest de l'Ukraine, âgés respectivement de 4 ans et de 10 mois au moment de l'apparition de la paralysie. Aucun d'entre eux n'avait d'ailleurs été vacciné contre la poliomyélite.

La circulation du PVDVc1 s'explique par la faible couverture vaccinale en Ukraine depuis 2008. En effet, en 2014, seulement 49 % de la population infantile était entièrement vaccinée contre la poliomyélite. Le taux de vaccination chez les enfants âgés de moins de 1 an n'est actuellement que de 14,1 %, en raison d'une pénurie de vaccins. 

L'OMS et l'UNICEF apportent une aide technique et sur place au ministère de la Santé en vue de planifier et de mettre en œuvre des activités de vaccination supplémentaires à grande échelle au moyen du vaccin antipoliomyélitique oral (VPO), et d'interrompre rapidement la circulation du virus. Le VPO est le vaccin le plus efficace pour stopper la propagation du poliovirus et assurer l'immunité collective.

L'OMS recommande que tous les États membres, notamment ceux dont les populations se rendent fréquemment dans les pays et régions touchés par la poliomyélite ou sont souvent en contact avec les populations des zones affectées, renforcent la surveillance des cas de paralysie flasque aiguë et maintiennent un niveau élevé de couverture vaccinale systématique. Tous les voyageurs à destination des régions touchées par la poliomyélite doivent être entièrement vaccinés contre cette maladie.