Journée mondiale contre la poliomyélite : la Région européenne de l’OMS célèbre le maintien de son statut de Région indemne de poliomyélite et la fin de la flambée épidémique en Ukraine

WHO

Lors de la Journée mondiale contre la poliomyélite, Zsuzsanna Jakab (directrice régionale de l’OMS pour l’Europe), Helge W. Hess (président, Rotary Danemark) et Rina Sture Kristensen (directrice générale, Rotary District 1470) célèbrent la collaboration mondiale en vue d’éradiquer la poliomyélite ainsi que les progrès réalisés à cet égard.

Aujourd’hui, en cette Journée mondiale contre la poliomyélite, tous les États membres de l’OMS et les partenaires profitent de l’occasion pour célébrer les importants progrès accomplis en vue d’atteindre l’objectif mondial d’éradication de la poliomyélite. La Région européenne de l’OMS a d’ailleurs beaucoup à célébrer : son statut de Région indemne de poliomyélite a été de nouveau confirmé par la Commission régionale européenne de certification de l’éradication de la poliomyélite lors de la réunion de juin 2016.

Si la flambée épidémique de poliomyélite a fini de sévir en Ukraine, les efforts de lutte doivent continuer

On estime que la flambée de poliovirus circulant de type 1 dérivé d’une souche vaccinale détecté en Ukraine en septembre 2015 est désormais terminée. Sur la base d’un rapport de situation soumis par la Commission nationale ukrainienne de certification de l’éradication de la poliomyélite et s’étendant sur une période de 12 mois, une équipe d’experts dirigée par le président de la Commission régionale de certification, le professeur David Salisbury, a déclaré le 14 octobre 2016 que « si le virus était en circulation, le système de surveillance l’aurait détecté ».

L’OMS, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et d’autres partenaires ont travaillé en étroite collaboration avec les autorités ukrainiennes depuis le dépistage du premier d’un total de 2 cas en vue d’améliorer les systèmes de surveillance des maladies, d’élargir la couverture vaccinale et de sensibiliser le public à la poliomyélite. Trois tournées de vaccination ont été entre autres réalisées entre octobre 2015 et février 2016, ciblant des millions d’enfants âgés de 2 mois à 10 ans.

Malgré ce résultat positif, « la Commission régionale de certification demeure extrêmement préoccupée par le fait que trop d’enfants, partout dans le pays, ne soient pas encore complètement vaccinés », a déclaré le professeur Salisbury. « La décision prise par la Commission régionale de certification en juin 2016 de classer l’Ukraine parmi les pays à haut risque reste donc justifiée ».

Le professeur Salisbury ainsi que le docteur Donato Greco, membre de la Commission régionale européenne de certification, sont présents en Ukraine aujourd’hui pour célébrer la Journée mondiale contre la poliomyélite, et présenter les conclusions et recommandations de la Commission régionale européenne de certification aux dirigeants politiques du pays. Ils mettront l’accent sur l’importance de maintenir une surveillance du poliovirus de haute qualité et exhorteront les pouvoirs publics à réduire le risque de circulation du virus en comblant les insuffisances immunitaires. L’OMS et ses partenaires continueront d’aider le ministère de la Santé à rendre les vaccins disponibles pour tous afin de se protéger contre la poliomyélite et d’autres maladies à prévention vaccinale.

24 octobre, Journée mondiale contre la poliomyélite

La Journée mondiale contre la poliomyélite a été instituée il y a plus de dix ans par le Rotary International afin de commémorer la naissance de Jonas Salk, à qui l’on doit la mise au point réussie du premier vaccin contre la poliomyélite. L’utilisation efficace de ce vaccin antipoliomyélitique inactivé et, par la suite, le recours généralisé au vaccin antipoliomyélitique oral, élaboré par Albert Sabin, sont à l’origine de la résolution adoptée en 1998 par l’Assemblée mondiale de la santé sur l’éradication de la poliomyélite. Depuis lors, l’OMS, le Rotary International et d’autres partenaires de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite collaborent ensemble à la lutte contre cette maladie dans le monde entier. Un nombre inférieur de cas a été signalé à ce jour en 2016 par rapport aux années précédentes. L’éradication de la poliomyélite est à portée de main, et constituera l’une des plus grandes avancées de la santé publique à travers l’histoire, en permettant à chaque enfant de vivre une vie exempte de poliomyélite, aujourd’hui comme pour les générations à venir.