Fédération de Russie : progrès dans le domaine de la prévention et du traitement de la tuberculose grâce à une collaboration étroite

Video: Moscow TB services - leaving no one behind

Depuis près de 20 ans, l’OMS et le ministère de la Santé de la Fédération de Russie collaborent étroitement à la formulation de stratégies efficaces de prévention et de traitement de la tuberculose. Plus de 30 organisations non gouvernementales internationales et de la Fédération de Russie œuvrent en partenariat dans le cadre du Groupe de travail de haut niveau sur la tuberculose créé en 1999 pour éradiquer cette maladie dans le pays.

Au fil des ans, le Groupe de travail de haut niveau a participé à tout un ensemble d’activités et de projets de lutte antituberculeuse. Ceux-ci ont contribué à une forte diminution de la mortalité et de l’incidence de la tuberculose en Fédération de Russie au cours de la dernière décennie, avec une baisse annuelle moyenne de 16 % de la mortalité et de 6 % de l’incidence. Les activités du Groupe de travail de haut niveau portent entre autres sur la prévention des infections dans les centres de traitement de la tuberculose, le diagnostic en laboratoire, la surveillance et le suivi de la tuberculose, la formation professionnelle des spécialistes, les mesures de sensibilisation, ou l’apport d’un soutien psychosocial en vue d’améliorer le traitement de la tuberculose.

L’expérience en matière de prévention et de traitement de la tuberculose acquise grâce à la coopération entre l’OMS et la Fédération de Russie a également été partagée avec d’autres pays, une initiative qui s’est avérée bénéfique pour leur propre programme de lutte antituberculeuse.

Aujourd’hui, l’OMS/Europe continue d’aider la Fédération de Russie à mettre pleinement en œuvre le Plan d’action contre la tuberculose pour la Région européenne de l’OMS 2016-2020. Ce dernier fixe l’objectif régional de mettre fin à la propagation de la tuberculose pharmacosensible et pharmacorésistante en assurant l’accès universel à la prévention, au diagnostic et au traitement dans l’ensemble des États membres de la Région. Cet objectif s’inscrit pleinement dans le droit fil de la priorité stratégique de l’OMS consistant à renforcer les systèmes de santé afin de parvenir à la couverture sanitaire universelle, telle que définie dans le Treizième Programme général de travail.

Garantir l’accès universel aux services antituberculeux à Moscou

Un système bien structuré et efficace de prestation de services antituberculeux a été mis en place à Moscou, une initiative qui témoigne parfaitement des efforts déployés par la Fédération de Russie afin que les patients issus de différents horizons puissent bénéficier de traitements et de soins de qualité. Outre les résidents permanents, les services antituberculeux sont dispensés à tous les habitants de la capitale russe, y compris les groupes socialement vulnérables.

« Nous constatons que les services de soins de santé sont accessibles aux personnes qui en ont besoin, qu’il s’agisse de citoyens, de travailleurs, de migrants, d’étudiants qui viennent travailler ou étudier dans la métropole, ou de sans-abri », explique le docteur Melita Vujnovic, représentante de l’OMS en Fédération de Russie.

Tous les habitants de Moscou qui présentent des symptômes de la tuberculose ou qui développent la maladie peuvent profiter au besoin de l’ensemble des services ainsi offerts, de l’examen diagnostique aux traitements ambulatoires et en régime hospitalier. Les services antituberculeux sont dispensés par le Centre clinique et de recherche de Moscou pour la lutte contre la tuberculose, qui comprend 2 cliniques, 2 centres cliniques et de diagnostic, 1 service de diagnostic pour enfants, 8 antennes dans les arrondissements de Moscou ainsi que 2 hôpitaux.

« La tuberculose ne pourra être éradiquée d’ici 2030 qu’en ne laissant personne de côté, et les migrants font souvent partie des populations les plus vulnérables. Les efforts entrepris par la Fédération de Russie afin de fournir des soins de qualité aux personnes quelle que soit leur nationalité méritent d’être salués », ajoute le docteur Masoud Dara, coordinateur pour les maladies transmissibles à l’OMS/Europe.

Pour de plus amples informations sur les services antituberculeux à Moscou, visionnez la vidéo sur cette page.