Premier cas de chikungunya diagnostiqué en Espagne

Pour la première fois, une personne n'ayant pas voyagé dans une zone d'endémie du chikungunya a subi un test de dépistage qui s'est révélé positif en Espagne. Le 3 août 2015, un cas de chikungunya survenu dans la ville de Gandia (communauté valencienne) a été notifié à l'OMS/Europe.

Le 7 juillet, un homme de 60 ans a présenté des symptômes en France et a cherché à se faire soigner. Le 11 juillet, à son retour en Espagne, il a été hospitalisé ; il a quitté l'hôpital le 16 juillet. Le 31 juillet, il a été contrôlé positif pour le virus du chikungunya. 

Les autorités sanitaires espagnoles et françaises mettent actuellement en place des mesures de lutte antivectorielle et effectuent les enquêtes qui s'imposent. L'OMS/Europe leur apporte un soutien technique.

L'OMS encourage les pays à développer et à maintenir les capacités nécessaires pour le dépistage et la prise en charge des patients, et demande le concours de la population pour limiter la présence de moustiques vecteurs du chikungunya.