Des pays s’engagent à préserver l’Europe du paludisme

WHO

Delegates met on 21–22 July 2016 to discuss how to keep Europe malaria-free.

Les pays de la Région européenne de l’OMS qui courent un risque de réintroduction du paludisme – à savoir les pays qui ont signé la Déclaration de Tachkent en 2005 – ont réaffirmé leur engagement à maintenir la Région à l’abri du paludisme.

La Région européenne est la première Région au monde à avoir interrompu la transmission indigène du paludisme. Le nombre de cas est passé de 90 712 en 1995 à 0 cas en 2015.

Les 21 et 22 juillet 2016, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Fédération de Russie, la Géorgie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et le Turkménistan se sont rencontrés à Achgabat lors de la première consultation de haut niveau sur la prévention de la réintroduction du paludisme.

À l’unanimité, les 50 participants :

  • ont reconnu la nécessité d’inscrire leur engagement politique dans la durée, de maintenir leur vigilance et d’investir dans le renforcement des systèmes de santé pour juguler l’importation du paludisme, empêcher le rétablissement de la transmission locale de la maladie et parvenir rapidement à la maîtrise de toute résurgence ;
  • ont souligné la nécessité de poursuivre la collaboration transfrontalière et de continuer à mobiliser des moyens pour aider les pays dans le besoin ;
  • ont exhorté le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe à continuer à soutenir les efforts des pays.

Cette consultation était organisée par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe en collaboration avec le gouvernement du Turkménistan.