Une meilleure littératie en santé pour limiter la consommation de sel en Croatie

Lily Allen

Dans le cadre du grand projet national de promotion de la santé Healthy Living, la Croatie a déployé des mesures afin d’aider la population à opter pour des choix sains dans son alimentation et d’encourager les producteurs de denrées alimentaires à réduire la quantité de sel ajouté aux aliments.

En 2015, la consommation de sel était estimée à environ 11,6 grammes par personne et par jour en Croatie, soit plus du double des niveaux recommandés par l’OMS. La consommation de sel est un facteur clé des maladies cardiovasculaires, qui sont à l’origine d’environ 45 % des décès en Croatie.

En réaction, l’Institut croate de santé publique et le ministère de la Santé ont élaboré un plan stratégique pour la restriction de la consommation de sel. Ce plan vise à réduire la consommation quotidienne de sel de 4 % par an, de 11,6 grammes en 2015 à 9,3 grammes en 2019.

Un étiquetage nutritionnel facile à comprendre peut aider les consommateurs à opérer des choix alimentaires sains

Un aspect clé de ce plan stratégique est l’introduction du système d’étiquetage nutritionnel Healthy Living sur le devant des emballages, qui permet aux consommateurs de déterminer rapidement et facilement les options compatibles avec une alimentation équilibrée. En même temps, ce système encourage les producteurs de denrées alimentaires à proposer des options plus saines qui répondent à des critères précis concernant la teneur en éléments nutritifs.

Les clients ont réagi positivement à ce système et la popularité de ces produits s’est accrue. Parallèlement, une gamme plus large de produits répondant aux critères fixés est apparue sur le marché.

Des boulangers formés à réduire la quantité de sel ajouté au pain

En Croatie, le pain est l’une des principales sources de sel dans l’alimentation, et une réduction de la teneur en sel du pain est facilement réalisable sans aucun effet sur le goût.

Le secteur de la boulangerie est en pleine croissance dans le pays ; il regroupe quelque 30 000 travailleurs produisant chaque année jusqu’à 380 000 tonnes de produits de boulangerie. Un élément clé du plan stratégique consiste à sensibiliser les boulangers aux risques pour la santé liés à l’ajout d’une trop grande quantité de sel aux produits alimentaires qu’ils vendent.

Plusieurs sessions de formation et une campagne de sensibilisation ont été organisées pour encourager les boulangers à réduire la quantité de sel qu’ils ajoutent aux aliments. En outre, la réglementation nationale croate sur les céréales et les produits céréaliers (Journal officiel n° 81/16) dispose désormais que la teneur maximale en sel dans le pain doit être de 1,4 %.

Le professeur agrégé Sanja Musić Milanović, responsable du projet Healthy Living, explique : « La consommation excessive de sel constitue une menace majeure pour la santé publique en Croatie. En tant que troisième pays d’Europe pour la consommation de sel, nous devions adopter une approche globale pour aborder ce problème en exploitant toutes les interventions à notre portée. Par conséquent, en plus des mesures gouvernementales décrites dans le plan stratégique, les actions de promotion de la santé, qui aident à améliorer la littératie en santé, ont eu une importance cruciale. »

Pour renforcer la littératie en santé, la Croatie a introduit une stratégie globale prévoyant une éducation de la population ainsi que des employés de l’industrie alimentaire et un étiquetage sur le devant de l’emballage, destiné à faciliter le choix du produit le plus sain. Ces interventions revêtiront une importance cruciale pour atteindre l’objectif d’une réduction de 2,3 grammes de la consommation journalière de sel par personne.