Nouvelle base de données sur la nutrition, l'obésité et l'activité physique

iStockphoto

L'OMS/Europe a recensé, dans une nouvelle base de données, les politiques relatives à la nutrition, à l'activité physique et à l'obésité dans la Région européenne. L'objectif est d'aider les décideurs et les professionnels à lutter contre l'escalade des maladies non transmissibles.

Aujourd’hui, les maladies non transmissibles représentent la principale menace pour la santé dans la Région européenne de l’OMS. La sédentarité et une mauvaise alimentation constituent des facteurs de risque pour un bon nombre de ces maladies, telles que les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, le cancer et les troubles de la santé mentale. Le 21 mai 2011 marque la Journée européenne contre obésité.

La base de données européenne de l'OMS sur la nutrition, l'obésité et l'activité physique (NOPA) a été créée en étroite collaboration avec les ministères de la Santé et avec le soutien de la Commission européenne. Elle comprend des informations sur plus de 300 politiques nationales et infranationales de la Région européenne de l'OMS relatives à la nutrition, à l'activité physique ou à l'obésité. La plupart des documents en question ont été élaborés au cours de ces six dernières années et se réfèrent à l'évolution des tendances démographiques et des modes de vie, comme la hausse de la consommation d'aliments produits industriellement à forte teneur en matières grasses et en sucre, et le développement de la sédentarité.

Les pays s'engagent à lutter contre l'obésité

Les points focaux OMS/UE pour l'information et les homologues de l'OMS pour la nutrition ont défini les indicateurs mesurables pour l'élaboration des politiques, et suivi les progrès accomplis à l'échelle nationale conformément aux engagements pris dans la Charte européenne sur la lutte contre l'obésité et le Plan d’action européen de l'OMS pour une politique alimentaire et nutritionnelle 2007-2012. Les données constituent des preuves de référence selon lesquelles la Région européenne est disposée à prendre des mesures pour contrer l'épidémie d'obésité, et assure le suivi des mesures reprises dans la Charte.

À la lumière des documents politiques recensés dans la base de données NOPA, par exemple, 28 États membres ont fait part de leur intention de prendre des mesures en faveur de l'activité physique en milieu scolaire, 11 vont se pencher sur l'étiquetage adéquat des produits, et 9 seulement veulent rationaliser les pratiques de marketing des denrées alimentaires.

Élaborer des politiques au niveau intersectoriel

La participation de multiples institutions nationales, notamment les ministères de la Santé et de l'Agriculture ainsi que les secteurs du sport, de l'environnement, de l'éducation et des transports, montre que l'élaboration des politiques exige une interaction complexe entre des acteurs variés aux intérêts parfois contradictoires.

Chaque document politique recensé a été examiné conformément aux indicateurs établis dans les politiques-cadres internationales suivantes :

  • la Charte européenne sur la lutte contre l’obésité ;
  • le Plan d’action européen de l’OMS pour une politique alimentaire et nutritionnelle 2007-2012 ;
  • le Livre blanc sur une stratégie européenne pour les problèmes de santé liés à la nutrition, la surcharge pondérale et l’obésité de la Commission européenne.

La base de données NOPA est notamment le fruit d'un projet conjoint de l'OMS et de la Commission européenne sur le suivi des progrès accomplis dans l'amélioration de la nutrition et de l'activité physique et la prévention de l'obésité dans l'Union européenne. L'OMS/Europe espère que la base de données encouragera les responsables politiques à déterminer les lacunes ainsi que les besoins en matière de collecte de données et d'élaboration des politiques, et fera état de progrès positifs dans leurs efforts visant à combattre l'obésité.

Outre des informations sur les politiques adoptées dans les pays, la base de données NOPA se verra ajouter, au courant de l'année 2011, les conclusions de l’Initiative de l'OMS pour la surveillance de l’obésité infantile en Europe, des informations sur la mise en œuvre des politiques ainsi que des exemples de bonnes pratiques dans les programmes et les interventions en matière de nutrition, d'alimentation, d'activité physique et de prévention de l'obésité.